Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
stalingrad at Charlottetown ( le trembleur, la vipére vs la tortue et toutatis)
+ Répondre à la discussion
Page 55 sur 55
PremièrePremière ... 5 45 53 54 55
Affichage des résultats 541 à 549 sur 549
  1. #541
    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    Charlotte, Caroline du Nord
    Messages
    6 031
    Bin oui pour le meilleur comme pour le pire

    Retour de manivelle
    : contre-attaque faite avec tout ce qu'on a sous la main... y compris les manivelles qui servent a démarrer le T34
    Réf. Le Petit Stratège, aux Éditions du Savoir de la Tortue


    "Say, any of you boys smithies? Or, if not smithies per se, were you otherwise trained in the metallurgic arts before straitened circumstances forced you into a life of aimless wanderin'?" Ulysses Everett McGill
    etiam mortuus redeo


  2. #542
    Date d'inscription
    fvrier 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 303
    Citation Envoyé par Tortue Agile Voir le message
    Bin oui pour le meilleur comme pour le pire
    Alors, c'est toi qui avance...

    AlorsVaOuvrir..jpg

    C'est ton plan après tout !
    Dernière modification par Thesix ; 30/11/2010 à 23h26.
    La Tera me manque...

    - A mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite... avant que ça se gâte.
    Un taxi pour Tobrouk (1961) - M. Audiard

  3. #543
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651
    Bon c'est finis les messes basses vous deux ! Le premier qui m'entourloupe, je le transforme en costume 3 pièces façon croques-morts

    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

  4. #544
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651
    28 novembre 1942 10.00 ( T93 / 306) :

    Kalatch sur le Don livré à l'ennemi, la pression de l'armée rouge s'accentue entre le Tchir et la boucle Ouest du Don. la 24éme russe poussent nos arrières gardes, tandis que ses concentrations de blindés sont clairement visible. La rive Nord Est du tchir vas vite devenir intenable, même si notre puissante artillerie tiens encore en respect certaine formation russe.

    Après le succès du raid de nos stuka en début de matinée, c'est au tour de la VVS de s'en prendre à nos rares blindés. Le bataillon d'automitrailleuse de la 1ére division blindé roumaine équipée de ba10 russe, est clairement visée. Néanmoins le niveau de pertes en blindés russe rattrape progressivement les notre, il est de 819 contre 856 chez nous.




    Au sud Est Le général Tortuiovicht balaye consciencieusement notre présence des rives Nord-Ouest du Don. l'activité se résume à une course-poursuite d'une lenteur incroyable dans la neige ou des échanges d'artillerie à longue distance.

    La résilience du frontovik est stupéfiante. On est supprime une dizaine, c'est une centaine qui réapparaissent. Peu sensible à la souffrance, ils marchent des kilomètres avec un ravitaillement de misère.





    Pour information cette photo est très proche de la situation que nous décrivons, car elle a été prise le 8 décembre 1942 durant l'offensive russe Uranus.
    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

  5. #545
    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    Charlotte, Caroline du Nord
    Messages
    6 031
    La 62e armee vient enfin de traverser le Don, un coup de bol le pont n'a pas sauté... De la Volga au Don il aura fallut attendre 9 jours. Il ne reste plus qu'a voir si les petits gars de la 95e division vont reussir a s'accrocher.

    La 64e et la 57e armees s'avancent un peu plus au sud vers le pont de Krasno'skiy

    Plus au sud la 51 armee avance lentement


    Retour de manivelle
    : contre-attaque faite avec tout ce qu'on a sous la main... y compris les manivelles qui servent a démarrer le T34
    Réf. Le Petit Stratège, aux Éditions du Savoir de la Tortue


    "Say, any of you boys smithies? Or, if not smithies per se, were you otherwise trained in the metallurgic arts before straitened circumstances forced you into a life of aimless wanderin'?" Ulysses Everett McGill
    etiam mortuus redeo


  6. #546
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651
    Bon à mon avis les ba10 roumaine défendant le pont ont du reculer sous les bombes .. et les baïonnettes.
    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

  7. #547
    Date d'inscription
    fvrier 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 303

    T096 - 28/11/42 - 1600

    Depuis les hauteurs surplombant le Don et le pont de Kalach na Donu, à l'emplacement même où la photographie publiée plus haut a été prise, le général Galanin exhorte ses pontonniers à presser l'allure. Déjà près de 24h que le 7ème bataillon de pontonniers s'active sans succès 3km plus au nord dans des conditions climatiques difficiles et les 9ème et 104ème bataillons n'arrivent que maintenant en position pour établir deux autres ponts.
    Alors que le front est déjà 15km au sud ouest du pont, la 24ème Armée est encore en grande partie sur l'autre rive, embouteillée dans la ville Kalach, heureusement peu endommagée.


    Lignes de front et de séparation entre les armées soviétiques


    Galanin a envoyé en avant toutes ses troupes motorisées afin de maintenir la pression sur la 184.ID.
    Sur sa droite, la situation de Batov et de sa 65ème Armée n'est pas meilleure. Les deux armées se partagent un couloir large de 19km entre le Don et la Liska et la 65ème n'a pas de route digne de ce nom dans son secteur. C'est donc à lui, Galanin, de garder le contact avec des ennemis mieux motorisés et qui profitent de la route nationale de Novomaksimovskiy et de la route côtière pour décrocher.
    La 65ème Armée de Batov combat sur cette rive du Don depuis le début de l'opération et prend une grande part de l'espace disponible, ne laissant que 7 à 8km de front à la 24ème Armée.
    Galanin en est là de ses réflexions quand un officier de la 84ème division de fusiliers du général Fomenko fait son entrée dans le QG de la 24ème Armée.

    - Le pont de Pyatiiz'skiy est tombé intact entre nos mains camarade général !
    - Bien, très bien !
    s'exclame Galanin pensant déjà aux félicitations qu'il ne manquerait certainement pas de recevoir de Staline Agile en personne pour ce coup d'éclat.
    - Mais nous sommes bloqués maintenant devant le village un km plus loin.
    - Les Allemands ? Quelle unité ? En force ?
    - Non, les embouteillages...
    - Des embouteillages ? avec une demi douzaine de chars et 3 canons, vous n'arrivez pas à traverser un village ?!? Faut-il que je vienne faire la circulation moi-même ?
    - Heuu... c'est à dire, les 10ème et 241ème régiments de fusiliers ont pris position dans le village et nous le font contourner.
    - Des fusiliers déjà en position ! Ah, les braves !!!
    (Staline Agile lui épingle une nouvelle médaille sur sa veste déjà bien chargée...). Il faut m'envoyer leurs officiers commandant !
    - Mais... les 10ème et 241ème régiments appartiennent aux 45ème et 95ème divisions de Fusiliers...
    - Très bien, très bien...
    - ... de la 62ème Armée
    - Ouille !!
    -- l'épingle lui pénètre profondément la poitrine
    - Camarade général ?
    - ... Les ordres sont les ordres ! Et les ordres de Staline Agile sont très clairs ! Droit devant ! Go West !!! Et pas de quartier !


    Alors que l'officier repart un peu dépité, Galinin inspire un grand coup...

    - CHUIKOV !!!
    Dernière modification par Thesix ; 06/02/2011 à 00h08.
    La Tera me manque...

    - A mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite... avant que ça se gâte.
    Un taxi pour Tobrouk (1961) - M. Audiard

  8. #548
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651
    Mo
    T098 / 28/11/42 - 20.00

    10éme journée de combat. Fall Blau est un échec mais Berlin n'en a cure et rêve déjà de reconquête. Malgré la perte à 90 % de la 3éme roumaine et une usure sensible de nos troupes, le front n'a jamais été réellement percé mais pour combien de temps encore. Au Nord Ouest, Le gros de notre 6éme armée et les restes fantomatique de la 3éme roumaine sont à présent sur l' Aksai. 2 grandes têtes de ponts protègent les 2 principaux accès au sud du fleuve, mais ces tête de ponts sont furieusement attaquées par Von Thesiovicht qui a fait des attaques de nuit, une de ses spécialités et ses T34 n'hésitent pas à combattre de nuit accentuant une fatigue déjà bien avancée de nos troupes.



    Au sud Est du front, le reste du 6 AOK, la minuscule 4éme panzer armée, et la 4éme armée Roumaine résistent tant bien que mal aux forces de Tortuiovicht en glissant vers le sud ouest le long du Don.

    Le danger est partout notamment en amont de l' Aksai tout à fait à l'ouest oû les forces russes ont traversé le fleuve depuis 4 jours mais la menace est sournoise de la part de tortuiovicht qui s'infiltre dans chaque faille de notre front.

    Mais il ne faut pas croire que les combats est une partie de plaisir pour l'état-major russe qui est encore loin du compte question score. La contre attaque allemande d' Abganerova le 24 novembre a laissé quelque traces parmi la 51éme russe.

    score à 7291 pts ( major defeat à 12.000 pv)

    pertes axes :
    81 813 men
    282 gun
    902 blindés
    41 avions

    pertes russes :
    57.446 men
    626 gun
    856 blindés
    22 avions

    point situation de la ligne de front au 28/11/42 à 20.00 en rouge




    iiiiiiiiiiiiiiii
    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

  9. #549
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651
    T099 / 29 nov. 1942 - 00.00 :

    Comme à son habitude, le général Texsiovicht choisi la nuit sans lune pour lancer ses vigoureuses attaques en l’occurrence, contre notre tête de pont au nord du Tchir dans le secteur NO de Surivikhino. C’est, nous semble t’il , l’attaque la plus sérieuse depuis 36h00. Elle est le fait de la 5éme armée blindée qui pour cet assaut mets visiblement en ligne au moins 1 corps d’infanterie reposé soutenu par de plusieurs brigades blindés. Le général Ube, patron du XIVéme panzer korps, sent le danger et ordonne de rétrograder sa ligne de combat sous la protection d’un violent barrage d’artillerie et notamment l’arko 129. l’arko 129 et sa soixantaine de tube faiseurs de brouillard ( nebelwerfer) est LE joker allemand en matière de tir de saturation. Il est capable de dissuader voir de désorganiser l’équivalent d’un régiment de frontovik en pleine assaut




    Il n’empêche que la situation devient sérieusement tendue pour les unités au nord du Tchir. Sur notre aile gauche, au nord d’Obliskaya, le 8éme corps de cavalerie soviétique ne cesse de progresser. A l’aile droite la 21éme armée russe a même atteint le Tchir au SE de surivikhino.





    Anecdocte qui ne passe inaperçue sur les télescripteur du 6éme AOK qui reçoit cette information du PZAOK4 : sur l’ Akzai à Kruglyakov ( 150 km dans le SSO de stalingrad).
    La 92éme brigade de fusiliers de la 51éme armée, acculé au fleuve et encerclé par la 29éme motorisée, est littéralement mis en pièce perdant au moins 400 combattants.
    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages