Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
FLASH AFP: le scoop
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2
1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 13

Discussion: FLASH AFP: le scoop

  1. #1
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    4 536

    FLASH AFP: le scoop

    Un historien a failli compromettre le débarquement de Normandie
    AFP 04.09.2006 - 7:54
    Le débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944, tournant de la Seconde guerre mondiale, a failli être compromis par les indiscrétions d'un célèbre historien militaire britannique, Basil Liddell Hart, selon des documents qui doivent être rendus publics lundi.
    Cette révélation figure dans des dossiers jusque là secrets, remis lundi aux Archives Nationales par le MI5, le service de renseignement intérieur britannique.
    D'après ces documents, le capitaine Liddell Hart avait découvert les détails du plan du débarquement, dont le nom de code était "opération Overlord", et s'était mis à en discuter librement à Londres.
    L'historien avait même rédigé une critique du plan, qu'il avait fait parvenir à des hommes politiques et des responsables militaires britanniques.
    Le MI5 apprit que Liddell Hart était au courant de l'existence d'Overlord après que l'historien eut déclaré à un haut responsable du ministère de l'Approvisionnement, Duncan Sandys, qu'il avait "de forts doutes" sur le plan du débarquement, lors d'un déjeuner le 10 mars 1944.
    Liddell Hart ne s'en tint pas là, remettant à son interlocuteur un exemplaire de sa critique d'Overlord.
    A ce moment, le plan n'était censé être connu que d'une poignée de hauts responsables alliés.
    Sandys rapporta la conversation à un conseiller militaire du Premier ministre Winston Churchill, le général Hastings Ismay. Aussitot informé des actions de Liddell Hart, Churchill s'indigna et demanda que l'historien soit poursuivi.
    Entretemps, il était apparu que Liddell Hart avait aussi remis sa critique d'Overlord au travailliste Stafford Cripps, à Lord Beaverbrook, ancien ministre de Churchill, et à trois généraux américains.
    Liddell Hart fut alors interrogé par le général Ismay et par un autre militaire, auxquels il affirma que seules ses propres déductions lui avaient permis de découvrir l'existence du plan et que personne ne l'en avait informé.
    Le MI5 refusa toutefois de croire cette version et établit que la source la plus probable de la fuite était le général Tim Pile, responsable de la défense anti-aérienne.
    Finalement, aucune sanction ne fut prise contre Liddell Hart ni contre le général Pile, mais l'historien fut placé sous surveillance et tous ses appels téléphoniques et son courrier furent interceptés.
    Le 6 juin 1944, plus de 100.000 soldats alliés, au sein de contingents américain, britannique, canadien, français et polonais, débarquèrent sur les plages de Normandie. Deux mois plus tard, Paris était libéré, et l'Allemagne nazie s'effondra l'année suivante.

    var domm="msn.fr";

    "il n'y a que deux espèces de plans de campagne, les bons et les mauvais. les bons échouent presque toujours par des circonstances imprévues qui font souvent réussir les mauvais. " Napoléon

  2. #2
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651

    surprenant

    incroyable
    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

  3. #3
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Paris
    Messages
    672
    Liddell Hart, c'est pas le mec qui a écrit une théorie sur la suprématie maritme à la fin de la guerre ? J'ai vu ça dans un bouquin récemment, il faudrait que je retrouve où ...

    Gromit

  4. #4
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    3 460
    Sir Basil Lidell Hart a commis plusieurs bouquins, dont une histoire de la 2nde GM où il est expliqué comment l'empire britannique aidé de ses dominions a (presque) seul gagné la guerre, à l'ouest et dans le Pacifique en tout cas, une édition commentée des carnets de Rommel, un bouquin intitulé "les généraux allemands parlent" dans l'édition française et "de l'autre côté de la colline" je crois dans la version anglaise, une "histoire mondiale de la stratégie", ainsi que divers autres livres.

    Il a été au lendemain de la première guerre mondiale un équivalent anglais du Général Estienne, poussant ses relations (nombreuses) a promouvoir la constitution de grandes unités blindées (qui verront le jour de façon éphémère sous le commandement du brigadier Hobart de mémoire), c'est un adepte des stratégies indirectes et de la guerre de mouvement, membre de l'establishement anglais (ce qui explique qu'il ait pu écrire à pas mal de gens à l'époque) et je crois qu'il avait un rôle de conseiller officieux de la couronne ou du gouvernement ou de l'Etat Major au cours de la guerre. C'est une sorte de Clausewitz moderne, en moins connu, en moins théorique, et en anglais, of course
    Un avatar du pingouin à lunette, j'avais trouvé, un avatar du maquereau tropical, aussi, mais un avatar de truite à poil dur, dur dur...Je garde donc mon avatar de maquerau tropical

    Il n'y a pas qu'HPS dans la vie, Un autre AAR d'une partie Europa Aflame, c'est par ici

  5. #5
    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    Charlotte, Caroline du Nord
    Messages
    6 030
    Citation Envoyé par Bébert
    C'est une sorte de Clausewitz moderne, en moins connu, en moins théorique, et en anglais, of course
    J'ajouterai qu'il est tres prisé dans le monde anglo-saxon...

    Retour de manivelle
    : contre-attaque faite avec tout ce qu'on a sous la main... y compris les manivelles qui servent a démarrer le T34
    Réf. Le Petit Stratège, aux Éditions du Savoir de la Tortue


    "Say, any of you boys smithies? Or, if not smithies per se, were you otherwise trained in the metallurgic arts before straitened circumstances forced you into a life of aimless wanderin'?" Ulysses Everett McGill
    etiam mortuus redeo


  6. #6
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    3 460
    Il est au demurant très intéressant à lire, de mon point de vue en tout cas. Son histoire mondiale de la stratégie n'est pas fantastique mais son histoire de la 2nde GM est tout de même bien fichue, même avec le léger parti pris qui est le sien. En revanche, pour répondre à Gromit, il n'est pas particulièrement connu en stratégie navale il me semble.
    Un avatar du pingouin à lunette, j'avais trouvé, un avatar du maquereau tropical, aussi, mais un avatar de truite à poil dur, dur dur...Je garde donc mon avatar de maquerau tropical

    Il n'y a pas qu'HPS dans la vie, Un autre AAR d'une partie Europa Aflame, c'est par ici

  7. #7
    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    Charlotte, Caroline du Nord
    Messages
    6 030
    Oui... il est vrai qu'il preche pour ses idees tout au long du volume sur la 2e guerre mondiale. Et en meme temps je pense qu'il est interessant a lire, on n'est pas obligé d'etre d'accord avec lui bien sur, mais il defend bien ses idees sur la strategie indirecte.

    J'ai entendu dire que dans Great Captain Unveiled, il parle de maniere tres interessante de Gengis Khan.

    Retour de manivelle
    : contre-attaque faite avec tout ce qu'on a sous la main... y compris les manivelles qui servent a démarrer le T34
    Réf. Le Petit Stratège, aux Éditions du Savoir de la Tortue


    "Say, any of you boys smithies? Or, if not smithies per se, were you otherwise trained in the metallurgic arts before straitened circumstances forced you into a life of aimless wanderin'?" Ulysses Everett McGill
    etiam mortuus redeo


  8. #8
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269
    je suis en train de lire son histoire de la stratégie. Son idée, comme l'a dit bebert, c'est que la stratégie indirecte est la seule à aboutir à des victoires décisives donc toute l'histoire militaire est présentée de cette façon ...
    c'est sympa de repasser en revue toute l'histoire militaire mondiale des grecs à aujourd'hui mais le message, toujours le meme, finit par lasser
    d'autant qu'il oublie allegrement qq batailles pourtant décisives qui ne rentraient visiblement pas dans sa theorie : kadesh, culloden, manzikert ...j'en avais trouvé d'autres mais je me rappelle plus

    bref un avis mitigé...

    j'ai aussi son histoire de la 2e GM mais ça fait longtemps que je l'ai pas lu en entier, je viens de le réouvrir pour le chapitre sur la guerre aerienne au dessus de l'allemagne en 43 pour me mettre dans l'ambiance de defending the reich
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  9. #9
    Date d'inscription
    juillet 2006
    Localisation
    agen, 47
    Messages
    17

    extrait

    voila ce que j'ai pu trouver sur le site http://www.stratisc.org/PN5_SEVAISTRE2.html

    LIDDELL HART ET LA MER



    Olivier Sevaistre



    Le capitaine Sir Basil Liddell Hart est mort en janvier 1970. Mais, depuis, la légende s’est emparée de lui pour en faire un prophète des chars prêchant dans le désert avant de voir ses idées appliquées par les Allemands en 1939-1940.

    On oublie que le principal théoricien des blindés a été, chez les Britanniques, le major-général J.F.C. Fuller, et que Liddell Hart fut l’un des protagonistes de la dissuasion avec ses ouvrages écrits entre 1946 et 1960. Officier de troupe pendant la première guerre mondiale, il a mené, ensuite, une carrière de journaliste militaire soutenant des théories fort peu orthodoxes et prenant violemment à partie les grands chefs militaires qu’il rendait responsables des tueries qui restent, en France, attachées au nom de Verdun et, en Grande-Bretagne, au nom de Passchendaele. Parce qu’il cherche à en éviter le retour, il se passionne pour les idées de Fuller, puis pour celles de Lord Trenchard sur le bombardement stratégique. Pour les mêmes raisons, passant de l’emploi des moyens aux procédés de la stratégie, il élabore ce qu’il appelle "l’approche indirecte".

    Avant 1939, son influence est considérable. Il entretient une volumineuse correspondance avec des personnalités comme Lawrence d’Arabie, des officiers généraux occupant des postes importants comme les maréchaux Deverell, Gort et Ironside, des futurs grands chefs de la deuxième guerre mondiale comme Wavell et Montgomery. Il est le conseiller d’hommes politiques importants : Eden, Churchill, Halifax et, surtout, deux ministres de la guerre, Duff Cooper et Hore Belisha.

    Dans une œuvre aussi importante, Liddell Hart a rencontré de nombreuses fois les problèmes maritimes. Il n’est pas sûr qu’il en ait parfaitement compris l’importance pour l’application de ses propres idées. Il a eu, cependant, des intuitions très intéressantes qui méritent examen, même quand on en mesure les insuffisances.

  10. #10
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Compiègne
    Messages
    186
    La stratégie navale, c'est plutôt l'américain Alfred Mahan, non ?

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages