Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
[No EcVa] mai 40 en France
+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3
PremièrePremière 1 2 3
Affichage des résultats 21 à 23 sur 23
  1. #21
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    T5

    sur le front :


    secteur sud :
    => la première compagnie de la GD est maintenant intégralement prisonnière. La 2e est isolée dans les bois à 10 kms à l'ouest de Martelange. 2 bataillons de chasseurs ardennais se sont regroupés dans le secteur pour tenter de la réduire avant l'arrivée de la 36e ID, signalée à seulement 7 kms
    => au sud de Rehaumont, la 7e Pz est maintenant largement déployée, mais ne progresse pas. Les obstacles et les champs de mines de la zone sont en train d'être traités par ses pionniers

    secteur nord :
    => Les hollandais combattants sur la rive est de la Meuse à Maastricht se sont rendus laissant le pont nord qui n'a pas sauté non plus aux mains de la 4e Pz. Un peloton de Pz II est parvenu à franchir le fleuve. Il est pour le moment bloqué par les cyclistes belges. 2 compagnies motocyclistes du groupe Ninitte sont venus préter main forte aux défenseurs. La ville a été prise pour cible par l'artillerie belge située en arrière du canal Albert et le centre ville partiellement détruit. La perte de 2 ponts intacts est une vraie mauvaise nouvelle et le sacrifice de quelques compagnies belges contre un gain de quelques heures est malheureusement une nécessité.

    sur les arrières :


    La 1e DLC est à Gembloux. Ses éléments de tete ont parcouru les 75 kms depuis Valenciennes dans la matinée sans subir la moindre attaque aérienne. Des contacts sont pris avec le général Lesaffre, commandant la 8e DI belge dont un régiment est sorti du périmètre fortifié de Namur pour venir tendre la main aux français. Les nouvelles ne sont pourtant pas très bonnes, les barrages Cointet sont largement discontinu, aucune mine défensive n'a été posée : le travail pour mettre les champs en état de défense avant le déferlement attendu des panzers ne va pas manquer ...
    La 15e DIM est arrivée sur les arrières de Dinant et repère les meilleurs positions qui n'ont pas été préparées par le nouvel allié belge ...
    La 5e DLC est en position autour de Wellin, aux sortirs des Ardennes (30 kms sud-est de Givet)
    Le 3e BCC est arrivé en train à Virton tout au sud du front. Il sera bientôt rejoint par les 6e, 32e, et 33e BCC. Au total, ce sont pres de 200 chars d'infanterie (135 R35, 64 FT17) qui vont tenter de retarder la progression du XXIIIe AK allemand au sud de la Semois en direction de Stenay-Sedan. Le transfert en train de ces unités se passe sans souci, alliant vitesse (20 km/h en train, contre moins de 5 par des routes dégagées !!!) et absence de souci mécanique.
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  2. #22
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    T6

    sur le front :


    secteur sud :
    => Un bataillon de la 36e ID est à 6 kms de la compagnie encerclée de la GD. Cette dernière résiste pour le moment à toutes les tentatives de désorganisation.
    => la 7e Pz a entamé sa progression dans la direction générale du nord-ouest. Givet ne sera donc probablement pas sa cible. Pour le moment, on ne peut que faire des hypothèses sur le lieu de rassemblement des panzers mais il est dejà quasi certain que le XVe PzKps de Hoth va rejoindre le XIXe de Guderian. Les chances de s'attaquer à une division de panzers relativement isolée sont donc quasiment nulles....

    secteur centre
    => La 1e Pz est à 5 kms de l'Ambleve. Les belges commencent à repasser sur la rive ouest, parfois en désordre.

    secteur nord :
    => A Maastricht, la situation n'a pas évolué, un seul peloton de Pz II est sur la rive ouest, les autres étant bloquées par les destructions dans la ville et la position des cyclistes belges. Une autre compagnie de paras a été éliminée et les combats se poursuivent. La Luftwaffe pilonne les défenseurs dont certains commencent à fatiguer mais ce sont des heures de gagner qui permettront le regroupement du corps de bataille allié...

    sur les arrières :
    Autour de Gembloux, c'est la 4e DLC qui vient d'arriver. Quelques unités se mettent à creuser des tranchées mais ce n'est pas ça qui arretera les panzers. Il faudrait des pionniers en grand nombre pour préparer le terrain, mais ce qui n'a pas été fait en 9 mois par les belges ne sera pas compensé en 2 jours par quelques milliers de soldats...
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  3. #23
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    T7

    sur le front :


    secteur sud :
    => Les cracks de la GD à court de munitions se sont enfin désorganisés. Ils ne tiendront plus qu'une poignée d'heures. La course contre la montre est lancée, la 36e ID progresse doucement dans la forêt à leur rencontre mais il reste 4 kms de distance, soit 4 heures de délai, suffisant pour que les chasseurs ardennais, dont la moitié sont désorganisés, les fassent capituler ? rien n'est fait. Les chances d'éliminer une unité allemande étant limitées, j'engage tout ce que je peux pour y parvenir, laisser une compagnie allemande à 50% et dans le rouge n'a presque aucun interet : 20 tours plus tard, ils sont à 80% et à 0 de fatigue ...
    => au sud du front, des cyclistes de la 76e ID sont tombées en mode T dans un champ de mines. L'embuscade a fonctionné et ils sont vite encerclés par 3 compagnies motocylistes belges. Malheureusement, ils ne disruptent qu'au dernier tir disponible et aucun assaut ne peut etre lancé...

    secteur centre
    => La 1e Pz est sur l'Ambleve. Il va falloir repérer les pontonniers allemands mais l'arrivée de la nuit va compliquer la tache des défenseurs. Les canons lourds de la zone fortifiée de Liege sont trop loin pour intervenir et le franchissement ne fait guere de doute dans un avenir proche ...

    secteur nord :
    => A Maastricht, la situation devient difficile. Une compagnie de cyclistes a dejà perdu 50% de ses effectifs, une autre, trop fatiguée, a du repasser le canal Albert. Plusieurs unités de la 4e Pz ont franchi la Meuse, dont des Pz IV et des pontonniers sont à l'oeuvre au nord de la ville. 3 hex de la ville sont en ruines mais le passage par le pont central, malgré des volées d'obus n'est toujours pas obstrué.
    Il ne reste plus que 2 compagnies de paras.


    sur les arrières :


    La 2e DC belge a rejoint la 7e DI aux environs d'Eben Emael
    La 3 DI anglaise a atteint les arrières de Louvain
    le XLIe CAF (ie les unités indépendantes de corps uniquement) est arrivé à Gembloux en train
    La 53e DI a passé Charleroi et sera débarquée au tour prochain, ce qui permettra d'embarquer les chars des 3 DLM qui voyageront de nuit pour éviter tout probleme avec la Luftwaffe.
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages