Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
[No EcVa] mai 40 en France
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 3
PremièrePremière 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 23
  1. #11
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    marne la vallée
    Messages
    2 228
    Citation Envoyé par elpaco Voir le message
    2.j'avias dans l'idée de faire un coup de force contre la 4e Pz au sortir de Maastricht car c'est la seule panzer dont on soit sur qu'elle sera isolée à un moment (avant l'arrivée de la 3e). Les 3 DLM transportées par rail auraient pu l'attaquer au soir du 10 mai avec de bonnes chances de lui infliger de sérieux dégats (en procédant un peu comme tu le suggeres à plus grande echelle Moise)
    Avec la présence de toutes les panzers dans le coin, le risque est trop grand de voir les DLM y subir des pertes importantes.
    Yves avait msie en place une défense haute contre moi ( notamment entre maastricht et lièges ) en y envoyant le BEF par train et la 7ième armée mais au final, ça avait arrangé ma manoeuvre pour les raisons suivantes :

    - ces troupes comme les miennes étaient arrivées morceau par morceau
    - mon infanterie face à une défense haute avait pu entrer en service trés vite ( et comme le fait remarquer moise, le landser est invincible sur F40 )
    - j'avais contré en créant un point fort à 4 PzD et 1 IDmot avec des nuées de ID vers maastricht pour attaquer du fort au fort ( 6ième armée trés renforcée contre une partie du BEF et de la 7ième armée renforcée de belges )

    au final mes troupes avaient cassé une partie du BEF et de la 7ième armée au prix d'une fatigue modérée ( de toute façon, les allemands récupérent vite )

    bref méfie toi si tu vas chercher les allemands haut

  2. #12
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269
    je ne parle pas d'aller chercher les allemands haut, je voulais juste faire un blitz sur les éléments de pointe de la 4e Pz... mais j'oublie l'idée, ça va grouiller de chars avec une croix noire dans le coin...

    ceci dit attendre les allemands bas n'a pas que des avantages, les ID allemandes peuvent avancer tranquillement en mode T sans avoir besoin de se déployer et à 6 ou 7 hex par tour, elles peuvent se retrouver des le T60 à la longitude de valenciennes ce qui n'a rien de rejouissant pour le camp allié...
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  3. #13
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    7 651

    blitz

    effectué un blitz avec des unités française même mobile est une expression contre-nature ... mais je comprends la volonté de paco.

    Paradoxalement je suis d'accord avec lui mais dans des conditions particulières cad non sur la plaine de Gembloux ou d'Hannut mais effectuer un contre limité flanc garde sûr contre des panzers au sortir Ouest de la Meuse entre Charleroi et Dinant. Avec une attaque bien préparé genre 2 DLM face à des panzers trop sûr d'eux au sortir du fleuve , il peut y avoir de la casse côté allemand.

    Pour Cela il faut faire croire que le fleuve est gardé .. mal gardé.

    c'est ce qu'on pourrais appeler " un bourre pif face à un ennemi dos à la porte " c'est une des meilleurs tactique de contre face un ennemi à 6 km d'un obstacle majeur sur un ses arrières.
    ( lino ventura) Ce n'est pas avec tes principes que Ghandi à posséder les Anglais ... hé bien nous on utilisera les même termes .. non-violence, persuasion, grâc..BOUM BROUAMMMM BADABOUM ( le plafon s'écroule ...) ...; alors qu'est ce qu'on fait ? On continue dans la grâce ? ( dixit constantin) ... on va aviser mais aviser dans le calme en se méfiant de nos nerfs ( ne nous fachons pas -Lautner 1966)

  4. #14
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269
    il est clair que la sortie d'un franchissement de riviere est le meilleur endroit pour une contre attaque locale alliée
    tout amoindrissement de la force allemande est bon à prendre et une contre attaque sur des ID est tout aussi interessant que sur des panzers ...
    de fait, le front sud allemand largement dégarni me parait tout indiqué pour une attaque du fort au (relativement) faible. en effet avec le placement des panzers au centre, seules 15 DI (plus la GD) sont positionnées au sud de l'Ourthe, soit sur les 100 kms du sud du front.
    au sud de charleville, ce ne sera que la moitié de cette force, soit environ 8 ID sur 60 kms ...
    compter sur la 2e armee française pour mener une telle contre attaque me parait un peu presomptueux d'autant qu'il faudra peut etre se battre pour rapatrier sans trop de pertes les unités positionnées à l'est de la meuse et fixed au depart... Il faudra donc ramener des renforts : soit les unités blindées alliés (DLM/DCR) soit des DIM, au moins 3 pour une action d'un peu d'envergure...
    l'utilisation de ces troupes pose la question de l'endroit précis
    -idealement, il faudrait un endroit avec une vingtaine de km² de terrain dégagé, dans un secteur où avancera l'infanterie allemande, à la sortie d'une riviere et facilement atteignable en voie ferré...

    si la riviere est la Meuse :
    -la sortie de Charleville est le meilleur endroit avec 2 routes majeures et 2 voies ferrées mais il est peu probable que l'allemand tente le franchissement de la Meuse à cet endroit s'il l'a dejà fait avec succes plus au sud
    -le secteur de Stenay est lui un point de passage naturel des ID mais il est tres mal desservi par rail, ce qui oblige les unités contre attaquantes à un long sejour dans le secteur
    si la riviere est le canal des ardennes : Chemery sur bar ou mieux Le Chesne apparaissent tout indiqué, mais une telle action ne pourrait avoir lieu avant le T50 environ et dependra du reste du front
    ensuite, la riviere suivante est l'Aisne et sera atteinte encore plus tard ....

    la geographie n'aide pas trop le camp allié ...
    ne souhaitant pas bloquer des DLM trop longtemps loin des panzers, les possibilités sont malheureusement limitées :
    soit le secteur de Stenay, contre attaque menée exclusivement par de l'infanterie
    soit le secteur du Chesne plus tardivement si le front tient ailleurs
    soit le sectuer de Charleville si les ID s'y presentent ...

    dommage, une contre attaque contre de l'infanterie m'aurait bien plu, il va peut etre falloir abandonner l'idée, la meilleure chance me semblant etre une attaque limitée à la sortie de Stenay par 2-3 DIM appuyées par qq chars H35...
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  5. #15
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    suite T1

    Des le premier tour allié, un premier choix s'impose : quelles options stratégiques choisir ?
    -Je choisis le déploiement historique des 3 DCR (plutot que leur déploiement groupé le 13 mai) afin d'en disposer plus tot. a moi de les regrouper par la suite.
    -Je choisis également d'inverser le placement initial des 1ere et 9e armées françaises. Ce choix présente de nombreux avantages. Le déploiement allemand montrant des le départ une attaque plein centre (avec le XIXe AK de Guderian dans le secteur de Liege, plutot que face à Sedan), il est urgent de créer un centre fort pour faire face à la totalité des panzerdivisionen.
    Les divisions de la 1ere Armee sont toutes mobiles sauf la 1ere DM et la 101e DIF. Elles pourront se redeployer aisément dans les zones que je vais leur attribuer, tandis que les divisions plus lentes de la 9e Armee sont déjà positionnées au centre du front. En choisissant le déploiement historique, les divisions lentes de la 9e armée n'auraient pas eu le temps de quitter le secteur de Charleville pour rejoindre celui de Charleroi.

    dès lors, et en tenant compte de mon analyse préliminaire, ma stratégie d'ensemble se dessine aisément :
    -retarder au maximum la progression des ID allemandes très nombreuses aux 2 ailes grace au redéploiement de l'integralité des BCC de chars d'infanterie, au soutien de l'armée belge au nord, au soutien de la seule 2e armee au sud.
    -créer un centre compact, où l'accumulation des moyens empechera toute percée, meme face à 10 panzers. Dans ce secteur, les ID sont beaucoup moins nombreuses et l'effort sera quasi intégralement fourni par les divisions rapides à croix noire

    J'espère ainsi dissocier l'effort allemand en 3 batailles distinctes.

    Par ailleurs, je n'envisage pas de créer une position de résistance (PR) continue et solide. Pour créer une ligne continue (et ce quelque soit l'endroit choisi), il faut y affecter 80% des unités, ce qui restreint la taille des réserves. En outre, une fois que c'est fait, on est prisonnier de ce concept, et on avance/recule toutes ses unités juste pour maintenir la ligne, alors que la plupart d'entre elles ne sont meme pas dans une zone de combat...Je ne veux pas être prisonnier de ce concept "1ere Guerre mondiale"....

    Je n'ai pas fait d'analyse préparatoire sur les forces/faiblesses de l'armée alliée, mais il y a un élément qui me parait à signaler : contrairement à ce qu'on pense généralement, l'armée alliée est loin d'etre une armée statique !!!
    certes ses unités mobiles sont beaucoup moins rapides que les divisions mobiles allemandes, mais elle en a plus : 9 DI anglaises, plus 7 DIM, 3 DLM, 3 DCR et 5 DLC, plus l'équivalent de 3 ou 4 divisions belges, à comparer à 10 panzers, 5 mot et l'équivalent de 2 divisions SS.


    Cette mobilité moindre des unités alliées est évidemment rédhibitoire en attaque, la capacité de réaction allemande est bien trop soudaine. En revanche, en défense, il me parait possible de dicter le tempo ou tout le moins de ne pas me faire surprendre. Je ne compte donc surement pas constituer puis tenir une ligne continue (en tout cas pas sur toute la longueur du front), mais bien profiter de cette relative mobilité pour accumuler des moyens localement, contester à ces endroits la progression des panzers par la densité de troupes afin de les fatiguer, ce qui est le meilleur remede aux panzers .

    bon tout ceci est l'idée générale, je m'adapterais si ça part en couille trop vite...
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  6. #16
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    détail choix T1

    dans le détail ça donne, en présupposant que le déploiement des panzers sera 3-4-6-8 au nord de la Meuse, 1-2-10-5-7 au sud. Si ces 2 groupes se rejoignent, soit au nord, soit au sud du fleuve, il me faudra revoir mon déploiement

    -zone nord :
    => contester le franchissement de la riviere avec le groupe Ninitte, de maniere à permettre le déploiement de 400 chars d'infanterie en défense haute, afin de retarder le progression vers l'ouest des ID de la 6e armee allemande au nord du canal Albert
    => puis mise en défense de la zone d'Anvers avec les rescapés de ces chars, plus 5 DI belges (13e, 17e, 12e, 18e, 15e). ce secteur se prete particulierement à une bataille défensive prolongée

    -zone centre - nord de Charleroi :
    => reculer le maximum de DI belges de leur position initiale pour un rétablissement selon une ligne Anvers-Louvain-Gembloux. J'espere installer entre Louvain et Gembloux d'ici au 12 mai midi 7 DI belges (9e, 10e, 14e, 6e 11e, 1e, 4e). La zone fortifiée de Namur sera abandonnée afin de récupérer la 8e DI et la zone fortifiée de Liege tenue uniquement par 1 régiment de la 2e et 1 de la 3e DI, le reste de ces 2 divisions étant évacué vers l'ouest
    => densifier la zone Gembloux - Sambre avec des DI de mauvaise qualité française issues de la 9e armee pour créer un effet de masse.

    -zone centre - sud de Charleroi : c'est là que je vais créer mon schwerpunkt, en espérant donner du fil à retordre aux panzers franchissant la Meuse, probablement dans le secteur de Dinant. C'est en effet le point de passage naturel du groupe guderian, une fois qu'il aura franchi l'Ourthe s'il ne repasse pas au nord de la Meuse. Car pour atteindre Givet, il faut repasser la Lesse et je ne vois pas l'interet d'Eric de choisir son déploiement initial avec es panzers vers Liege si c'est pour partir vers le sud-ouest et franchir la Meuse dans une zone qui aurait été atteinte plus facilement avec un déploiement historique...
    => masser sur les arrières immédiats de Dinant les 3 DLM, les 3 DCR, plus 4 DIM (5e, 12e, 15e, 1e) et un petit corps anglais
    => installer la 1e DM à Givet

    -zone des Ardennes (sud de Givet - bord de carte) :
    => contester la progression des allemands dans la foret qui auront dans ce secteur de pres de 100 kms de large seulement une dizaine d'ID
    => tenir la Meuse au sud de Givet avec le strict minimum, 1 DI aux 15 ou 20 kilometres environ avec des reserves minimales. Ce secteur sera faiblement attaqué, et par aucune unité rapide. Il s'agit juste de ralentir la progression allemande. Je peux me permettre de lacher beaucoup de terrain pour cela, il n'y a aucun VP avant Laon, à 180 kms à l'ouest d'Arlon , point de départ des allemands !!!
    Afin de ralentir encore un peu plus les allemands, j'y étalerai le reste des BCC indépendants (environ 200 chars)

    -zones arrières :
    => établir la 7e Armée en profondeur entre en gros Mons et Courtrai. Pas de ligne continue, des unités disjointes qui seront rejointes le temps venu par les unités de première ligne reculant
    => établir l'armée anglaise en 2e ligne sur la partie nord de Charleroi-ouest de Louvain, en ordre relaché également
    => établir une 2nde ligne tres en profondeur entre Maubeuge et Mons afin de parer à toute éventualité dans ce secteur dangereux à partir du 15 mai

    => le reste des unités françaises, et notamment celles released tardivement seront orientées vers le secteur de Maubeuge

    Sur ce premier tour, toutes les divisions sont donc orientées vers leurs zones de déploiement, les bons itinéraires n'etant pas nombreux pour aller vers dinant et charleroi, un peu d'embouteillage est à craindre
    Une attention particulière sera accordée aux 60 points de mouvement par train, qui permettent d'accélerer significativement le mouvement pour un petit nombre d'unités et limiter les pertes. Ainsi TOUS les chars seront exclusivement transférés par wagons dans leurs zones de deploiement afin de réduire les pertes dues aux pannes mécaniques:
    Des le T1, la priorité est donnée aux BCC qui sont les unités qui doivent aller le plus loin à l'est.
    D'autres trains sont dévolus à la 21e DI (7e Armee) dejà embarquée au départ, au regroupement de la 5e DI belge dont le déploiement initial est très éclaté (arrieres de Bruxelles/Mons/Tournai), et au transfert d'unités dans la zone de Gembloux...
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  7. #17
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    CR des combats T1

    sur le front :

    secteur sud :
    => une compagnie de chasseurs ardennais à vélo est déjà encerclée (sans combat) à Arlon par l'avant garde de la 68eDI. 2 autres compagnies lui permettent de se dégager et forment une premiere ligne de résistance. Un peu en retrait, des motocyclistes de la 1e DC se mettent en embuscade autour des champs de mines posés sur plusieurs routes, espérant faire prisonniers des cyclistes allemands un peu trop pressés.
    Le contact est pris avec une unité de la Grossdeutschland aux environs de Neuheme, qui bouche la ligne de repli de 2 bataillons vers Neufchateau (dans cette version ils ne sont pas disrupt au sortir de leur saut ...)
    => plus au nord à Rehaumont, des blindés legers de la 7e Pz sont venus se poser en mode T sur un champ de mines. La compagnie de la 1e DCha positionnée juste en retrait se jette sur ces imprudents et parvient à détruire 3 Sdkfw, incapables de manoeuvrer entre les mines.

    secteur centre :
    => A Theux, c'est tout un bataillon motocycliste qui est encerclé sans combat par l'avant garde de la 1ere Pz. Plusieurs unités se portent à son secours (il n'est pas question de déjà laisser tout un bataillon). cf illustration. Le fort de Theux et des obstacles sur la route devrait contenir les assaillants mais il faut maintenant que toutes ces unités reculent à travers plusieurs kms de foret, ce qui est un peu inquiétant pour les prochaines heures....

    secteur nord :
    => la 4e Pz se rue sur la mince ligne hollandaise qui résiste avec vaillance : une nouvelle ligne est formée un peu en retrait, permettant à la ville de Maastricht de gagner 2 heures de liberté. 2 compagnies de cyclistes belges viennent se positionner dans la ville, au soutien d'une compagnie de pionniers hollandais. Leur but, retarder au maximum le passage de la Meuse, en espérant que les 3 ponts minés sautent.

    sur les arrières :

    les premiers mouvements stratégiques commencent, l'axe Anzin-Mons-Charleroi est déjà séverement embouteillé...
    Images attachées
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  8. #18
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    CR des combats T2

    sur le front :


    secteur sud :
    => à Arlon, les 3 compagnies de chasseurs ardennais sont parvenus à s'extirper de la nasse, non sans dommage : 2 compagnies sont disrupt, et 162 pertes sont à déplorer
    => Une 2 e compagnie de la GD est repérée 10 kms au nord de la 1ere et partiellement encerclée. La chasse est ouverte. A défaut de pouvoir les éliminer, j'espere les faire reculer dans les forets afin qu'elles ne genent pas mes mouvements
    => Une première embuscade est montée derrière le pont de Martelange. D'autres sont en préparation
    => au sud de Rehaumont, 3 nouveaux blindés légers sont détruits par des T13, l'unité allemande est toujours en mode T et disrupt ...

    secteur centre :
    => la 1ere Pz manque de mordant, ce qui permet à tous les motocyclistes de se replier en bon ordre, malgré les raids aériens. (cf illustration)

    secteur nord :
    => les hollandais sont en difficulté mais Maastricht n'est toujours pas atteinte par la 4e Pz. La ville est renforcée par une nouvelle compagnie cycliste belge et par une compagnie de fantassins bataves.
    => Un peu en arrière, des paras allemands ont sauté sur le fort d'Eben Emael qui tient, 2 unités sur 4 dans le fort sont dejà disrupt, mais tant qu'il en reste une en bon ordre ...
    => Les ponts de Veldwezelt et de Vroenhoven, également attaqués, ont sauté comme prévu.
    Images attachées
    Dernière modification par elpaco ; 18/09/2008 à 21h30.
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  9. #19
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    T3

    sur le front :


    secteur sud :
    => une seconde embuscade est montée par des motocyclistes belges autour d'un champ de mines sur la route Arlon-Stenay.
    => les 2 compagnies de la GD repérées sont maintenant isolées. Ce qui les fera passer moral B et surement C (low ammo), ce qui me donne une chance de les faire prisonnières avant l'arrivée de l'infanterie boche.
    => Martelange est occupée par les allemands, mais la compagnie cycliste repérée n'avance pas trop, mon adversaire doit s'attendre à un coup fourré...
    => au sud de Rehaumont, la 7e Pz est maintenant largement déployée, mais ne progresse pas. Les obstacles et les champs de mines de la zone sont en train d'être traités par ses pionniers

    secteur centre :
    => la 1ere Pz est rejointe par la 2e. 5 bataillons cyclistes et motocyclistes se sont déployées pour retarder au maximum leur progression vers l'Ourthe.

    secteur nord :
    => Les faubourgs de Maastricht sont occupés et la ligne hollandaise est complètement disloquée, espérons que les ponts vont sauter comme prévu sinon la déferlante pourrait être trop rapide.
    => Eben Emael a tenu de justesse face aux assauts des paras du groupe Koch. Les allemands ont laissé passer leur chance, le fort est maintenant renforcé par 2 compagnies de cyclistes. La crise est partiellement surmonté. 2 lourds bataillons de la 7e DI belge se lancent même à l'assaut des petits groupes de paras et parviennent à mettre hors de combat une vingtaine de fallschimjager au prix de lourdes pertes

    sur les arrières :
    La 21e DI française est descendue de train entre Gand et Courtrai. Elle va s'installer sur une position de recueil en profondeur.
    La 53e DI (moral E) est aussitôt embarquée à la gare de St Quentin par les trians ainsi libérées. Objectif : une mission de sacrifice dans le secteur de Gembloux
    La 15e DIM a atteint Fumay et sera à Givet dans 2 heures. Elle sera poussée sur Dinant, première grande unité à prendre position dans ce secteur que j'attends crucial.
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

  10. #20
    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 269

    T4

    sur le front :


    secteur sud :
    => une des 2 compagnies de la GD s'est désorganisée suite à un raid aerien effectué par 9 Fairey Fox belges !!! Une compagnie de chasseurs ardennais a même réussi à lancer un assaut faisant 80 prisonniers !
    => Au pont de Martelange, le piège a été éventé et l'embuscade est levée.

    secteur nord :
    => Les 3 unités hollandaises sont maintenant isolées dans la zone ouest de Maastricht sans espoir. Plus grave, si le pont sud a bien sauté le pont médian est intact. Des cyclistes belges ont pu prendre position sur la rive ouest en espérant tenir le plus longtemps possible, les paras allemands ayant mal vérrouillé l'acces à la ville par le nord-ouest...
    => A Eben Emael, la situation est sous controle, les unités belges du secteur qui se sont défixées à la vue des assaillants se lancent à l'assaut par gros paquet avec une résultat toujours identique : le bataillon belge devient disrupt et dans le jaune mais une douzaine de paras sont mis hors de combat...
    ma fille Louise (3 ans) : "moi m'en vais monter dans une fusée pour aller croquer la Lune"

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages