+ Répondre à la discussion
Page 57 sur 57
PremièrePremière ... 7 47 55 56 57
Affichage des résultats 561 à 570 sur 570
  1. #561
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 563
    Y a un mec du QG qui vient de commencer un AAR de WitP (pas AE, WitP) en vanilla, vous pouvez croire ça vous?? Même moi, j'oserais pas.

    http://www.leqg.org/forum/viewtopic.php?f=77&t=13159

    Je suis pleinement rassuré, y a plus arriéré que moi!!

  2. #562
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    321
    Je suis pleinement rassuré, y a plus arriéré que moi!!
    Et bien avec moi nous sommes 4 rominet !
    Mais je comprend pas bien pourquoi "gladiat" et son adversaire Tchèque n'ont pas installé les 2 patches pour jouer en 1.806 ?

  3. #563
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 563
    Bonjour

    non, il ne s'agit pas d'une reprise de ma partie contre mon ancien adversaire israélien, "Entre bombes et torpilles" est définitivement enterrée.
    Il se trouve, cependant, que je menais en parallèle, une autre partie, également coté jap et sur le même mod (Rom 175, un peu obsolète maintenant mais mieux que vanilla quand même) mais adaptée à la carte d'origine de WitP.
    Et après un long arrêt, cette partie vient de reprendre avec un nouvel adversaire, Cirrius, qui a accepté de reprendre le coté (obsur) allié.**
    Et comme, en plus, nous reprenons à peu près à la même date que la fin de "Entre bombes et torpilles", j'ai décidé de mettre l'AAR à la suite (ou de l'ouvrir sur leqg).
    Attention, ce sera un AAR light, loin du niveau de "Entre bombes et torpilles", j'ai pas le temps.
    Disons que vous aurez les grandes lignes et les belles opérations.

    Commençons donc par un petit flash-back:

    Nous sommes le 8 octobre 1942:
    après presque 10 mois de siège, les dernières troupes américano-philippines viennent de se rendre à Bataan.
    --------------------------------------------------------------------------------
    Ground combat at Bataan

    Japanese Deliberate attack

    Attacking force 42794 troops, 363 guns, 795 vehicles, Assault Value = 1064

    Defending force 21234 troops, 8 guns, 0 vehicles, Assault Value = 459

    Japanese max assault: 1052 - adjusted assault: 617

    Allied max defense: 374 - adjusted defense: 37

    Japanese assault odds: 16 to 1 (fort level 5)

    Japanese forces CAPTURE Bataan base !!!


    Japanese ground losses:
    353 casualties reported
    Guns lost 22
    Vehicles lost 1

    Allied ground losses:
    40879 casualties reported
    Guns lost 3
    --------------------------------------------------------------------------------
    Ainsi se termine la série d'invasion commencée le 7 décembre 1941 qui a permis l'établissement de la sphère de co-prospérité, des Aléoutiennes à la Birmanie.

    Voici la carte de l'Empire japonais à son apogée:


    Comme on le constate, les conquêtes historiques sont réalisées et même plus puisque Midway, Port Moresby et les îles Thursday sont à nous.
    Je précise que Palembang a été capturée en février 42 avec 60% de ses centres de pétrole détruits!
    Cela a pris plusieurs mois, couté 600000 points de supply et monopolisé une partie non négligeable de la flotte de cargos (AK), mais tout est réparé depuis quelques semaines.
    Et la situation en pétrole est plutôt bonne.

    Pourtant, l'ennemi s'est bien battu.
    Il a tenté de s'accrocher à plusieurs reprises en différents points de cet immense front.
    * Cela a commencé tout d'abord en décembre-janvier 42 par l'établissement d'une base US à Kiska dans les Aléoutiennes.
    Inacceptable pour l'état-major jap qui considère donc les Kouriles menacées à peine la guerre commencée.
    Il faut un peu moins de 3 mois pour monter l'opération qui engendre un retard dans les invasions des Salomons et de Nlle Guinée.
    Début mars, sous couverture du KB (qui coule 6 DD US qui passaient par là), Kiska est capturée non sans mal (nombreux escorteurs coulés par les batteries côtières et qqs
    AP/AK).
    Mais 2 reg US sont détruits ainsi que quelques unités auxiliaires et 30000 prisonniers tombent dans les mains nipponnes.

    * Puis l'ennemi a tenté de constituer une solide base à Koepang de Timor.
    En fait, beaucoup d'unités hollandaises ont été évacuées sur Timor pour constituer un gros paquet difficile à prendre.
    Des unités australiennes dont la 7th div sont même venues du continent renforcer les effectifs alliés.
    Là aussi, inacceptable car c'est la route du Sud et du pétrole qui se trouvait menacée (à long ou moyen terme du moins).
    Courant avril et mai, de nombreux combats aériens ont eu lieu au dessus de l'île pour la maitrise de l'air avec qqs aléas.
    Finalement, c'est notre aviation qui l'a emporté et nos bombardiers ont pu neutraliser les pistes.
    Un premier débarquement courant juin 42, puis un second 3 semaines plus tard et la base tombait avec 50000 prisonniers.
    Toutes les Indes Néerlandaises sont à nous.

    * L'opération dans les Aléoutiennes ayant fait prendre un retard assez significatif pour l'invasion du Pacifique sud, les Alliés se sont mis à espérer une résistance possible
    dans les Salomons et la Nlle Guinée.
    Mais avec le retour de la flotte impériale dans les eaux chaudes, cet espoir allait être réduit à néant.
    Finalement, les Salomons furent conquises facilement.
    Quant à la Nlle Guinée et surtout Port Moresby, la futilité d'une tentative de résistance n'échappa pas à nos adversaires qui évacuèrent sous le feu des torpilleurs nippons;
    un certain nombre de cargos et destroyers rapides ennemis ne devaient d'ailleurs pas y survivre.

    * Notons qu'en juillet 42, une grande opération visant Midway se solda par la capture très facile de l'atoll, l'ennemi ayant, là aussi, préféré fuir que se battre.

    * En Birmanie, l'ennemi ne s'est pas vraiment accroché à Mandalay mais s'est replié sur Myitkyina, un peu plus au nord-ouest.
    Avec l'aide de nombreuses troupes chinoises, les alliés ont établi une solide ligne de fortifications qui va tenir tout l'été malgré une certaine persistance dans nos assauts.
    Là aussi, de nombreux combats aériens pour la maitrise de l'air.
    Au début, nos forces aériennes l'emportaient mais les Alliés réparaient leurs pistes plus vite que nous les détruisions et le combat finit par tourner à l'usure (dommage qu'on ne puisse pas envoyer des cuirassés remonter l'Irrawaddy pour écraser tout ça une bonne fois pour toutes :lol: ).
    Bref, les Alliés ont fini par reprendre le dessus dans les airs et maintenant, nos troupes sont plutôt sur la défensive.
    Il y a 2 jours (6 octobre 42), les Alliés ont tenté pour la première fois de repousser nos troupes hors de Myitkyina mais ce fut un échec.

    * Un mot sur la Chine où c'est le désastre absolu pour les Alliés (la carte vanilla est loin de valoir celle de CHS ou celle d'AE en terme de réalisme, Gladiatt a du mérite).
    Toute la Chine est conquise.
    Toute? Non!!
    Un petit village du nom de Chungking résiste à l'envahisseur.
    Et avec ses 30 ou 40 corps d'infanterie (500000 hommes), la ville est imprenable.
    Nous nous contentons donc de la neutraliser par l'aviation et de la bloquer avec le gros du corps expéditionnaire japonais.


    Voilà pour la rétrospective qui n'est d'ailleurs pas terminé.
    Je ferai au prochain post un petit bilan de ce qui s'est passé plus récemment puis l'AAR commencera vraiment (fin janvier 43).


    ** Pour être plus précis, il s'agit en fait d'une ancienne multi avec, coté allié, Tymora, Deps (et même petit-robert pendant un moment, les anciens de omaha voient de qui il
    s'agit) et de l'autre, coté jap, Rips (belle-famille) et moi-même.
    Finalement, seuls Deps et moi avons continué, puis Deps étant passé sur AE, cette partie est restée en plan pendant 2 ans jusqu'à que Cirrius accepte de reprendre le coté
    allié fin janvier 43, ce qui est une date plutôt sympathique quand on débute avec ce camp.
    Pour ma part, ça va enfin me permettre de dépasser ce fichu mois de février 43 en jap, je n'ai pas encore eu l'occasion de jouer WitP au delà malgré 7 ans de PBEM avec ce
    jeu!!!!
    Dernière modification par rominet ; 15/12/2013 à 19h18.

  4. #564
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    87
    Tiens, tiens, Rips était déjà du coté des buveurs de Saké...

    Je vois qu'il n'y a pas que moi qui ait du mal à dépasser début 43 sur WITP ou AE... C'est pourquoi j'ai décidé maintenant de faire des partie avec des tours à 2 jours!

  5. #565
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    321
    Super !
    Je vais suivre avec beaucoup d'intèrêt ce nouveau AAR rominet !
    Sympa le petit flash-back...

  6. #566
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 563
    Fin janvier 1943: faisons un petit bilan des derniers mois.

    Globalement, le dernier trimestre de 42 a été assez calme.
    Les offensives japonaises sont terminées et les offensives alliées n'ont pas vraiment commencé.


    Dans les Aléoutiennes, Attu et Kiska sont toujours entre nos mains mais l'ennemi devient de plus en plus oppressant.
    Le secteur commence à devenir chaud si j'ose dire.
    Les US ont d'abord développé la base de Adak puis très récemment, Amchikita.


    Fin décembre 42, un raid de bombardement naval US sur Attu s'est assez mal passé: un BB (sur les 3) s'est pris une mine tandis que les DMS chargés de nettoyer la zone se sont fait tirer comme des lapins par les batteries côtières. 3 d'entre eux au moins ont coulé.

    Le 1er janvier 43, des quadrimoteurs ont attaqué une escadre de transport japonaise à Attu; c'est la première fois de la guerre qu'un convoi de ravitaillement nippon est ainsi attaqué par l'aviation alliée basée à terre.
    Si 11 4E ont été abattu par des Tojo, il n'en demeure pas moins qu'ils ont coulé 2 cargos et 1 escorteur, directement.

    Les américains relancent alors leur escadre de bombardement pour un second raid nocturne sur Attu.
    Arrivée sans être détectée, la flotte ennemie endommage cette fois très sérieusement la base:
    --------------------------------------------------------------------------------
    Naval bombardment of Attu Island, at 92,34

    Japanese aircraft
    no flights

    Japanese aircraft losses
    Ki-44-Ia Tojo: 13 destroyed (en fait, plus de 20)

    Allied Ships
    CL Nashville
    CL Helena
    CL Detroit
    CL Achilles
    CA Canberra
    CA Salt Lake City
    BB Nevada
    BB Maryland

    Japanese ground losses:
    1906 casualties reported
    Guns lost 65

    Airbase hits 30
    Airbase supply hits 27
    Runway hits 137
    Port fuel hits 1
    Port supply hits 3

    --------------------------------------------------------------------------------
    La base est en charpie, on doit évacuer les avions restants.


    Cependant, quelques jours plus tard, un peu trop sûr d'eux, les américains reviennent pour un 3ième raid de bombardement.
    Cette fois, ça se passe très mal ... pour eux.

    3 DD s'empêtrent dans le champ de mines (7 hits), 1 coule de suite, 1 autre probablement sabordé le lendemain.
    Le bombardement en lui-même est raté.
    De plus, l'escadre ralentie tombe au retour sur un de nos sous-marins côtiers qui balance 2 anguilles dans les flancs du cuirassé Colorado.
    Durant la nuit suivante, un autre sub retrouve le BB et lui colle 2 autres torpilles: c'en est fini du Colorado.
    --------------------------------------------------------------------------------
    Sub attack at 93,35

    Japanese Ships
    SS RO-107

    Allied Ships
    BB Colorado, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage et coulé
    DD Farenholt
    DD Barton
    --------------------------------------------------------------------------------
    C'est donc le 3ième cuirassé allié coulé, les 2 autres (West Virginia et California) l'ayant été à Pearl Harbor le 7 décembre 1941 .



    Dans le Pacifique centre et sud, depuis l'été dernier et la capture de Midway, calme absolu.
    Toutefois, les Alliés sont en train de développer une petite base dans le sud des Santa Cruz.



    Un autre secteur assez chaud est le nord de l'Australie.
    A partir de la mi-automne 42, un fort trafic maritime allié fut détecté entre Perth et Darwin, un peu perturbé par nos sub et nos avions.
    Ce trafic a semble-t-il diminué mais les Alliés ont investi la petite base de chasseurs de Tenimbar à 300 km au nord de Darwin.
    De nombreux combats aériens ont eu lieu au dessus de cette base, avec des pertes relativement équilibrées de part et d'autre opposant nos A6M2 et Ki-43 aux F4F-4 et Kittyhawk surtout.
    Toutefois, depuis quelques semaines, les combats ont cessé car ça ne débouchait finalement sur rien.

    En novembre, les Alliés ont tenté de neutraliser par les airs les bases japonaises de Timor.
    Ça s'est assez bien passé au début jusqu'à ce que nos Ki-44 arrivent en masse à Koepang, infligeant une dérouillée aux B-25 et P-38G de l'USSAF et forçant les Alliés à faire une pause.

    Puis les raids ont repris plus ou moins sporadiquement à partir de la fin décembre, avec des pertes sérieuses de part et d'autre mais sans décision définitive d'un coté comme de l'autre.




    Le 7 janvier 1943 (jour de la perte du Colorado au nord), très au sud de Java, en plein océan indien, les Alliés subissent un raid très désagréable de la part de l'aéronavale japonaise.
    Une de nos escadres de porte-avions surprend complètement plusieurs convois ennemis qui semblent transiter d'Australie vers l'Inde (surtout des tankers probablement à destination de l'Inde qui a besoin de pétrole).
    Plusieurs cargos sont coulés mais ce sont surtout les tankers remplis à raz-bord de pétrole ou de fuel qui sont ravagés par les bombes et les torpilles japonaises.
    --------------------------------------------------------------------------------
    Day Air attack on TF at 3,65

    Japanese aircraft
    D3A Val x 49
    B5N Kate x 104

    Japanese aircraft losses
    D3A Val: 4 damaged
    B5N Kate: 5 destroyed, 15 damaged

    Allied Ships
    TK Montebello
    DMS Lamberton, Bomb hits 3, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage
    DMS Long, Bomb hits 2, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage
    TK Mevania, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage
    TK Emidio, Torpedo hits 1, on fire
    TK Alfred Clegg, Bomb hits 7, on fire, heavy damage
    TK David McKelvy, Torpedo hits 5, on fire, heavy damage
    TK Bishopdale, Torpedo hits 2, on fire
    TK Elizabeth Kellogg, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage
    TK Montebello, Torpedo hits 1, on fire
    TK Elizabeth Kellogg, Bomb hits 8, on fire, heavy damage
    TK Mevania, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage
    AK Kaiping, Bomb hits 9, on fire, heavy damage
    AP President Coolidge, Bomb hits 8, on fire, heavy damage
    AP West Point, Torpedo hits 2, on fire



    Allied ground losses:
    162 casualties reported
    Guns lost 1
    --------------------------------------------------------------------------------
    Day Air attack on TF at 3,65

    Japanese aircraft
    B5N Kate x 42

    Japanese aircraft losses
    B5N Kate: 2 damaged

    Allied Ships
    DMS Long, on fire, heavy damage
    TK Mevania, on fire, heavy damage
    TK Alfred Clegg, Torpedo hits 2, on fire, heavy damage
    TK Montebello, Torpedo hits 3, on fire, heavy damage
    TK Emidio, Torpedo hits 1, on fire
    DMS Lamberton, on fire, heavy damage
    TK Bishopdale, Torpedo hits 1, on fire, heavy damage

    --------------------------------------------------------------------------------
    La plupart des navires touchés sombrent dans la journée ou les quelques jours qui suivent.

    Mauvais début d'année 43 pour les Alliés.




    Enfin, en Birmanie, la seconde moitié de 42 a été relativement calme.
    Toutefois, ce front s'est brutalement réveillé en décembre avec une série de raid aériens alliés massifs.

    En quelques jours, l'aviation japonaise a perdu 290 avions (essentiellement des chasseurs Zéro et des Ki-44) contre 240 chasseurs ennemis (surtout des P-40E mais aussi des Hurricane II, Hurricane IID/IV et des P-38G Lightning).
    Finalement, les Alliés se sont calmés et nos avions ont pu garder une certaine maitrise de l'air au sud de la Birmanie, aidés par l'arrivée pour la première fois sur le front de nos nouveaux chasseurs Ki-61 Hien.



    Bilan de 1 an et 2 mois de guerre:
    un peu moins de 5800 avions japonais perdus contre un peu moins de 5600 avions alliés (mon ancien adversaire Deps est plus mesuré que mon autre ancien adversaire Emek).

    Coté naval, les pertes sont de 35 navires jap contre 212 alliés.


    Elles sont essentiellement civiles, peu de navires de guerre de part et d'autre.

    Coté jap, on compte 2 croiseurs légers (Isuzu, Kinu), 1 destroyer (Hayabusa), 15 escorteurs, 6 subs et 11 cargos/transports.

    Coté allié, 3 cuirassés US donc, 38 destroyers ou équivalents (APD, DM, DMS, AVD), 7 escorteurs, 18 subs et le reste en TK/AO mais surtout AK/AP.


    Donc grosso modo, les 2 flottes de guerre sont à peu près intactes.


    Voilà, le flash-back est terminé, Deps est parti, à Cirrius maintenant d'assurer la relève!
    Dernière modification par rominet ; 17/01/2014 à 19h14.

  7. #567
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    321
    3 DD s'empêtrent dans le champ de mines (7 hits), 1 coule de suite, 1 autre probablement sabordé le lendemain.
    Le bombardement en lui-même est raté.
    De plus, l'escadre ralentie tombe au retour sur un de nos sous-marins côtiers qui balance 2 anguilles dans les flancs du cuirassé Colorado.
    Durant la nuit suivante, un autre sub retrouve le BB et lui colle 2 autres torpilles: c'en est fini du Colorado.

    Hum , ça me rappelle quelque chose sur Kiska Island...
    Dernière modification par cirrius ; 18/01/2014 à 15h01.

  8. #568
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 563



    Cette fois, la partie est relancée et mon nouvel adversaire est donc Cirrius. L'AAR lui est ouvert s'il veut intervenir, je me limiterai donc essentiellement aux faits.





    Aléoutiennes

    Nos 2 bases dans ce secteur, Attu et Kiska sont l'objet d'un harcèlement aérien permanent depuis plusieurs semaines et sont peu à peu isolées des îles Kouriles. Le climat y est très rude, en hiver en particulier, les raids ennemis demeurent assez espacés.

    31 janvier 1943

    124 quadrimoteurs survolent Kiska et endommagent la base aérienne qui est vide.



    4 février 1943

    Aujourd'hui, c'est le port d'Attu qui est visé.







    Secteur de Timor et Célèbes



    29 janvier 1943

    Le changement de commandement chez les Alliés ne se traduit pas tout de suite par un changement de stratégie. La pression continue de s'exercer sur Timor.

    C'est la base orientale de Lautern qui est d'abord visée.
    Nos Ki-43, un peu légers, arrivent quand même à infliger quelques pertes aux B-25C qui, certes, ne sont pas escortés.

    13 B-25 C sont perdus contre 3 Ki-43.


    Un peu plus à l'ouest, ce sont les PT-boats US qui gardent la base alliée de Aru qui sont harcelés par notre aviation.




    31 janvier 1943

    Après une pause la veille, l'aviation alliée revient en masse sur Lautern.
    Les Hayabusa qui défendaient la place sont partis mais il en reste encore un certain nombre qui sont endommagés sur la base aérienne.
    Ce sont donc des Hien qui assurent la défense mais trop peu nombreux, ils ne parviennent pas à stopper les vagues d'avions ennemis.


    Si 20 escorteurs et 3 bombardiers sont abattus contre 11 Hien, 18 chasseurs supplémentaires (9 Hien et 9 Hayabusa) sont détruits sur les pistes.

    Le soir même, décision est prise de replier les chasseurs sur Kendari.



    1 février 1943

    Aujourd'hui, c'est la base de Koepang, à l'extrême ouest de Timor qui est visée.
    Les P-38G arrivent pour une mission de supériorité aérienne et sont interceptés par des Hien qui se défendent bien.


    Notons que les chasseurs alliés reviennent le lendemain mais que les Hien ont disparu.


    3 février 1943

    Les alliés tentent de ravitailler et de renforcer leur petit port avancé de Aru.
    L'escadre alliée a été détectée la veille mais aujourd'hui, ce sont bien plus que des avions d'observation japonais qui convergent vers Aru.

    La première vague de 27 bombardiers en piqué Ann surprend 2 cargos à l'ancrage qui sont gravement incendiés par des bombes de 100 kg.


    Puis ce sont 18 Sally escortés par 30 Hayabusa qui arrivent du nord.
    L'"Empire Scout" et le "Clevedon" prennent chacun 4 bombes supplémentaires de 250 kg.


    L'escorteur "Cootamundra" (Bomb hits 1) est touché également ainsi que le cargo "Nisqually" (Bomb hits 2).


    Mais le pire se présente 25 minutes plus tard sous la forme de 33 Betty torpilleurs escortés par 46 Zéros.
    L'"Empire Scout" déjà très endommagé est définitivement envoyé par le fond par 2 torpilles.
    Quelques instants plus tard, c'est au tour du MSW "Cootamundra" et du "Nisqually" de sombrer.


    1 Betty parvient à toucher le "Clevedon" précédemment incendié par les Ann tandis qu'une torpille touche l'escorteur "Cowra".



    Le "Clevedon", mortellement touché, coulera 2 jours plus tard.
    Quant au MSW "Cowra", son équipage luttera des semaines dans le petit port de Aru pour tenter de sauver le navire mais finira par le saborder le 23 février.

    Apparemment, la totalité de l'escadre n'est pas revenue de sa mission.



    4 février 1943

    Les alliés répliquent en bombardant sévèrement notre petite base de Kai Island, située à seulement 200 km au nord de Aru. Plus de 150 B-25C participent au bombardement.

    Pendant ce temps, de violents combats aériens se déroulent au dessus de Koepang que la chasse nippone a réinvesti assez massivement.
    Si les Tojo quelque peu vieillissants maintenant subissent de sérieuses pertes, les Hien, appliquant des tactiques à la "hit and run", réussissent une incroyable performance en abattant une quinzaine d'assaillants sans subir la moindre perte.







    Birmanie



    29 janvier 1943

    En Birmanie, les combats terrestres ont lieu surtout autour de la ville de Myitkyina, solidement tenue par les alliés. De violents tirs d'artillerie sont échangés chaque jour de part et d'autre.
    --------------------------------------------------------------------------------
    Ground combat at Myitkyina

    Japanese Bombardment attack

    Attacking force 88563 troops, 1056 guns, 679 vehicles, Assault Value = 1950

    Defending force 132615 troops, 1086 guns, 516 vehicles, Assault Value = 2980



    Allied ground losses:
    461 casualties reported
    Guns lost 8

    --------------------------------------------------------------------------------
    Ground combat at Myitkyina

    Allied Bombardment attack

    Attacking force 120105 troops, 1007 guns, 510 vehicles, Assault Value = 2967

    Defending force 98739 troops, 1179 guns, 821 vehicles, Assault Value = 1950


    Japanese ground losses:
    253 casualties reported
    Guns lost 9
    Vehicles lost 1

    --------------------------------------------------------------------------------



    4 février 1943

    Chaque jour où il fait suffisamment beau, l'aviation alliée bombarde nos positions autour de Myitkyina.
    Ce sont parfois des centaines de bombardiers qui se relaient toute la journée, la ville étant protégée par une couverture aérienne alliée impressionnante.


    Coté japonais, des renforts sont envoyés depuis Rangoon, via Mandalay, ce qui n'échappe pas aux reconnaissances ennemies.

  9. #569
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 563





    Aléoutiennes


    5 février 1943
    Aujourd'hui, c'est Kiska qui est attaquée à nouveau.

    Un Jake est détruit sur les pistes.

    7 février 1943
    Kiska est encore bombardée, les Jakes ont été évacués sur Attu.

    8 février 1943
    Kiska continue d'être attaquée par les airs tandis que d'après les reconnaissances des hydravions embarqués Glen, l'activité navale alliée dans les Aléoutiennes semble en
    croissance légère mais continue.

    11 février 1943
    Un de nos subs de reconnaissances est pris à parti par un groupe ASW au large des Aléoutiennes.
    Le chasseur de sous-marins SC-700 n'y survit pas.

    Le sous-marin, légèrement endommagé, parvient à fuir.



    Pacifique sud

    Ce secteur se réveille un peu.
    5 janvier 1943
    Les alliés ont récemment débarqué dans la petite île de Ndini (Nendo sur la carte) pour y installer des hydravions de reconnaissances.
    Ce matin, un convoi de ravitaillement y a été détecté et des Betty provenant de Guadalcanal arrivent au raz des flots.
    Il y a bien 8 P-38G en couverture, provenant vraisemblablement de la lointaine base de Luganville mais ils ne peuvent pas grand chose.
    Un Zéro est abattu ainsi que 2 bombardiers.
    Le premier cargo touché est le "Coast Farmer".


    Puis le "Rotanin" encaisse 2 torpilles et coule immédiatement.


    Les escorteurs "Heed" et "Geelong" reçoivent respectivement 2 et 1 torpilles, ils couleront dans la soirée.


    Enfn, le cargo "Mungana" prend également une longue-lance par le flanc avant de parvenir à abattre un bombardier avec sa DCA.

    Apparemment, il y avait des troupes à bord des navires, comme en témoignent quelques naufragés.
    Puis les japonais se retirent, 1 Betty supplémentaire se perd sur le chemin du retour ce qui porte à 4 les pertes totales en bombardiers de ce raid.

    10 janvier 1943
    Aujourd'hui, nos troupes débarquent aux îles Rennel, conquises depuis longtemps.
    Les opérations vont bon train quand des bombardiers ennemis à long rayon d'action se présentent pour attaquer la petite force navale.
    Ils sont interceptés par des chasseurs embarqués Rufe, basés sur les 2 ravitailleurs d'hydravions Kamikawa Maru et Kimikawa Maru.
    2 PB4Y sont abattus, les autres larguent leurs bombes un peu au hasard puis s'en vont.
    C'est alors que le QG de Rabaul intercepte un message d'un avion de reconnaissance J1N1-R Irwing, basé à Guadalcanal, qui a repéré ce qui semble être une force navale de surface inconnue remontant des Nlles Hébrides vers les îles Rennel justement.

    Aussitôt, un message est envoyé à la TF de transport: ordre de suspendre immédiatement toute opération de déchargement et de se replier fissa vers le nord.
    En même temps, les bombardiers de Buin sont mis en état d'alerte.

    11 janvier 1943
    Le QG de Rabaul avait raison.
    Une flotte ennemie de surface, centrée autour des cuirassés Mississippi et New Mexico, pilonne nuitamment les plages des îles Rennel.
    Pour les troupes japonaises fraîchement débarquées, les pertes ne sont pas ridicules.

    Heureusement, les transports nippons ont eu le temps de déguerpir.
    Au petit matin, l'escadre alliée est en train de se replier rapidement vers le sud quand elle est rattrapée par 60 Betty venant de Buin.
    Pour une raison inconnue, aucun des 54 chasseurs A6M3-a de Buin n'accompagne les bombardiers et la surprise est dans les 2 camps car une dizaine de P-38G assure une couverture
    des navires en fuite.
    Banzai!!!, les Betty foncent dans le tas tandis que 8 d'entre eux sont abattus par les diables à queue fourchue.
    La DCA est déchaînée, 15 bombardiers se transforment en boules de feu et sombrent en mer mais les survivants filant au raz des flots bravent tous les obstacles.
    Toutes les attaques contre le Mississippi échouent mais à 9h25, une première torpille touche le New Mexico.
    Quelques instants plus tard, ce sont 2 autres torpilles qui explosent dans le flanc du grand navire mais la ceinture blindée semble assez bien encaisser les chocs et les incendies sont limités.


    Il faudra une 4ième torpille pour voir enfin le navire s'embraser vraiment.

    L'attaque est terminée, le New Mexico semble très résistant.

    12 février 1943
    Hors de portée des chasseurs de Buin, la flotte ennemie se replie vers Luganville.
    La seule chance d'intercepter le New Mexico est le I-21.
    En milieu d'après-midi, celui-ci repère enfin quelque chose dans son périscope.
    Il ne s'agit hélas que du destroyer Bailey.
    1 torpille sur les 6 le touche.

    Mais la contre-attaque des destroyers est mortelle: le I-21 disparaît corps et biens.



    Secteur de Timor et Celèbes

    5 janvier 1943
    Un petit sweep sur Koepang voit la perte de 4 Lightning contre 1 seul Hien.


    7 février 1943
    Les P-38G continuent leur assaut de chasse sur Koepang mais ça se passe assez mal pour eux.
    Pour le prix de 3 Hien et 4 Tojo, 21 Lightning sur les 55 (plus 1 qui s'écrase au retour) ne reviennent pas.

    Les Hien, pilotés par de bons pilotes, bénéficient également et généralement d'effets de surprises sur les chasseurs US.
    En parallèle, Lautern a été attaquée par un petit raid aérien de 8 B-25C.

    11 février 1943
    Retour des P-38G sur Koepang face à une chasse nippone tenace et encore plus étoffée.
    Les pertes sont lourdes pour les américains.

    Bref, on tient bon dans ce coin.



    Birmanie

    6 février 1943
    De lourds bombardements aériens ont eu lieu aujourd'hui et hier sur nos troupes de Myitkyina.
    Mais aujourd'hui, les Alliés ont décidé d'attaquer également le centre de la Birmanie où la 18ième division japonaise est en transit vers le front.
    Les avions tombent alors sur une CAP de chasseurs nippons qui abattent 9 appareils ennemis sans aucune perte.

    Notons que dans le même temps, les îles Andaman ont fait l'objet d'un raid d'une quarantaine de B-17E, qui n'a presque pas fait de dégâts.

    7 février 1943
    Les alliés répliquent en attaquant la base de Mandalay avec leurs chasseurs.


    Les pertes sont à peu près équilibrées.


    Nos troupes en mouvement sont attaquées également, nos A6M2 obsolètes affrontent des Seafire pour la première fois, c'est assez rude.


    8 février 1943
    Tandis qu'un misérable sweep sur Mandalay se passe très mal pour les Alliés,


    nos chasseurs infligent de lourdes pertes à l'aviation alliée un peu plus au nord.


    11 février 1943
    La 18ième division est presque arrivée à Myitkyina; elle est encore attaquée aujourd'hui sans intervention de la chasse japonaise.

    12 février 1943
    Les combats font rage autour de Myitkyina.
    Malgré les raids aériens continuels de l'aviation alliée,


    la 18ième division arrive juste à temps à Myitkyina pour enrayer la tentative alliée de déblocage de la ville.

    Les pertes sont importantes pour les 2 camps.
    --------------------------------------------------------------------------------
    Ground combat at Myitkyina

    Allied Shock attack

    Attacking force 137055 troops, 1175 guns, 514 vehicles, Assault Value = 3173

    Defending force 120220 troops, 1377 guns, 1106 vehicles, Assault Value = 2574

    Allied max assault: 6176 - adjusted assault: 2637

    Japanese max defense: 2213 - adjusted defense: 5577

    Allied assault odds: 0 to 1


    Japanese ground losses:
    1877 casualties reported
    Guns lost 75
    Vehicles lost 8

    Allied ground losses:
    3678 casualties reported
    Guns lost 157
    Vehicles lost 2
    --------------------------------------------------------------------------------
    Dernière modification par rominet ; 07/03/2014 à 20h34.

  10. #570
    Date d'inscription
    janvier 2011
    Messages
    347
    Citation Envoyé par rominet Voir le message
    ....
    Attention, ce sera un AAR light, loin du niveau de "Entre bombes et torpilles", j'ai pas le temps.
    Disons que vous aurez les grandes lignes et les belles opérations.
    ...
    Ah ouai .... finalement ça me va bien
    .......
    « Veuillez accepter mes plus sincères félicitations.J'y joins mes meilleurs vœux pour votre bonne santé et pour l'avenir heureux des peuples de notre amie l'Union soviétique. » - 1939 Hitler pour l'anniversaire de Staline. La réponse de Staline n'est pas mal non plus ...

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages