Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Tournoi bis
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 7
PremièrePremière 1 2 3 4 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 62

Discussion: Tournoi bis

  1. #11
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    8 heures (tour 11) - Les Allemands sont devant Denée dont la perte est imminente. La 5ème PzD poursuit son avance avec de grosses concentrations blindées.
    Je pense pouvoir conserver Biesmerée d'ici la fin même si ce sera juste.

    Cela va donc se jouer d'une part au niveau des pertes, sachant que les Français sont en permanence à la merci d'encerclements, d'autre part sur la conservation ou non de Flavion et de ses 200 points d'objectifs.
    J'essaie donc d'éloigner au maximum les gros bataillons de la faible 18ème DI tout en concentrant le maximum de bonnes troupes devant Flavion (4ème DINA et quelques compagnies de la 5ème DIM). Malheureusement, les éléments les plus avancés de la 32ème ID sont à 3 km de la localité, qui devrait donc être logiquement perdue dans les 5 tours qui restent à jouer.

    Le score est de 814, avec 93 véhicules allemands hors de combat.

  2. #12
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Toussus le Noble
    Messages
    3 625
    Je crois bien que c'était le scénar de la demi finale du tournoi F40.
    De mémoire les deux parties A/R étaient très serrées, mai jouer uniquement le français biaise un peu (beaucoup en fait) le résultat.
    Dernière modification par sval06 ; 07/01/2010 à 20h38.
    "Les ponts qui sautent? Ca dépend à quel hexagone est rattaché le pont..."

    Arnaud featuring "Madiran" le 11/06/08

  3. #13
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    10 heures (tour 12) - La 5ème DIM abandonne Denée qui ne peut plus être tenue.

    Les blindés de la 7ème PzD se sont rabattus vers le nord avec pour objectif la prise de Biesmerée, qui se trouve de ce fait baucoup plus menacée. Deux compagnies de la 5ème DIM, déjà dangereusement exposées, sont abandonnées et vouées à la destruction.

    L'ennemi laisse à sa 32ème ID le soin de s'emparer de Flavion, dont elle n'est qu'à 2 km. La 4ème DINA oppose une superbe résistance mais commence à manquer de fraîcheur.

    La résistance française est à la limite de l'effondrement et les quatre derniers tours vont être très difficiles...

    Le score est de 842.

  4. #14
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    Midi (tour 13) - L'ennemi entre dans Denée et ses 100 points d'objectifs. Sur ce tour, je perds également pas mal de fantassins et de canons, d'où une brutale dégradation du score.

    Les deux compagnies de la 5ème DIM abandonnées à leur sort deux heures auparavant ont été anéanties. Ma défense de concentre maintenant sur Flavion et Biesmerée, avec en toute objectivité peu de chances de les conserver car il reste encore trois tours.

    L'artillerie du 2ème Corps cogne sur les masses d'infanterie de la 32ème ID concentrées à 2 km de Flavion. Chaque salve des bataillons de tirailleurs nord-africains de la 4ème DINA couche entre 25 et 30 adversaires. Quatre unités disruptent et une part même en vrille. Malheureusement, ce n'est guère plus brillant de mon côté, mais bon...

    Devant Biesmerée, les débris de la 5ème DIM tiennent encore tant bien que mal.

    Au nord, n'ayant plus de points d'objectifs à défendre, je ne m'accroche pas à tout prix et lâche du terrain.

    Le score est à 974. Sauf grosse catastrophe de dernière minute, j'échapperai à la défaite majeure (2000), mais je me vois parti plutôt pour une mineure (1500) que pour un draw (1250).

  5. #15
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    14 heures (tour 14) - Cette fois, les Allemands sont aux portes de Flavion qui tombera logiquement d'ici deux heures. La 4ème DINA a pris un coup de bambou sur le crâne avec un gros matraquage d'artillerie, d'aviation, des gros bataillons de la 32ème ID appuyée par les Pz38t de la 7ème PzD. Pas moins de cinq bataillons de la division sont broken. Flavion est encore défendue par un bataillon tunisien avec quelques AT de 47mm et l'état-major divisionnaire, plus une compagnie de la 5ème DIM, tout ce beau monde étant en sursis.

    Biesmerée sera peut-être conservée, la progression étant ici assurée surtout par des blindés peu à l'aise en attaques frontales.

    Un bataillon de la 4ème DLC et une compagnie de la 5ème DIM tentent une timide contre-attaque sur Denée, mais la localité est occupée par trois unités de grenadiers de la 5ème PzD.

    Le score est de 1024 à la fin du tour.

  6. #16
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    16 heures (tour 15, soit l'avant-dernier) - Flavion est aux mains de la 32ème ID mais cette dernière n'est pas sortie intacte de l'affaire : un bon nombre de ses bataillons sont disrupt. Bon, il faut admettre que de mon côté, la 4ème DINA ne ressemble plus à grand-chose, avec 7 de ses bataillons broken. N'ayant aucune chance de la reprendre, je retire mes unités des alentours de la localité.

    A 2 km au nord, dans les bois, les dernières unités intactes de la 4ème DINA et les fantassins allemands s'étripent joyeusement, sans autre résultat notable qu'une hécatombe.

    Biesmerée est toujours tenue par la5ème DIM : 2 compagnies d'infanterie portée, une de sapeurs disrupt, 2 unités antichars dont une disrupt et l'état-major divisionnaire (Boucher). Devant la localité, des PzIII et IV et des pionniers de la 5ème PzD. L'artillerie de corps tape sur les Alllemands et détruit trois blindés.

    Plus au nord, les Allemands ne cherchent pas à dépasser Denée qu'ils tiennent fermement.

    Le score monte à 1284 après la perte des 200 points de Flavion. Mon adversaire peut encore prendre les 100 points de Biesmerée, et la défaite mineure est à 1500. Suspense...

  7. #17
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    18 heures, 16ème et dernier tour :

    Les Allemands se sont finalement cassés les dents sur Biesmerée qui reste aux mains de la 5ème DIM. Pour le reste, mes troupes sont trop épuisées pour tenter d'accrocher une victoire, avec par exemple 44 unités broken. L'artillerie française taille encore dans les gros empilements de l'ennemi, avec quelques véhicules supplémentaires détruits au passage.

    Le scénario se termine donc sur un nul, à 1322 points dont 850 d'objectifs (La victoire mineure était à 1250, la défaite mineure à 1500).

    Pertes alliées : 9461 h, 70 c, 36 v, 1 a
    Pertes allemandes : 2898 h, 132 v, 2 a

  8. #18
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    Le second round du tournoi "von Luck" vient de commencer. Tout d'abord, j'ai regardé les résultats du premier et, à ma grande surprise, on compte 2 victoires allemandes, 2 nuls et 4 victoires françaises dont 3 majeures. Je me suis demandé si nous avions tous joué sur le même scénario .

    Le scénario suivant est l'archi-joué "Encirclement of Smolensk" et je me retrouve côté allemand, ce qui me donne l'avantage.

    Au nord-nord-ouest de Smolensk, j'avance les 5ème et 35ème ID de la 9ème Armée. Dans ce secteur, l'ennemi est encore invisible.

    Dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, on trouve ensuite les 137ème et 292ème ID de la 4ème Armée qui avancent déployées vers l'est. La 18ème PzD du 47ème PzK démarre de Krasnyy pour aller sonder les défenses russes sur le Dniepr. Les reconnaissances aériennes détectent une concentration de BT-5 dont 4 sont détruits par les Stukas. le long du fleuve, un autre raid détruit 3 T-26 mais je trouve le moyen de perdre un avion, super...

    Au sud immédiat de Smolensk se trouve le reste du 47ème PzK, soit les 29ème motorisée et la 17ème PzD. De mon point de vue, inutile de forcer le passage aux abords immédiats de Smolensk, ce serait trop coûteux. J'envoie quelques unités amuser la galerie au sud de la ville, l'objectif étant de franchir le fleuve 15 km au sud-est et ainsi écarter les défenses soviétiques.

    Enfin, au nord avance le 39ème PzK avec la 20ème motorisée et la 7ème PzD. La 12ème PzD va bientôt venir s'y ajouter. On fonce plein sud vers Smolensk sans s'occuper de Yartsevo et de ses 500 points d'objectifs pour le moment.

  9. #19
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    J'ai oublié d'indiquer que mon adversaire sur ce round est un dénommé Chris. Je regarde le replay qui peut être révélateur de la manière de jouer de l'adversaire. Dans ce cas, cela semble pour le moment classique : les unités au sud de Smolensk passent au nord du Dniepr et les premières concentrations russes apparaissent le long du fleuve en face des avant-gardes de la 18ème PzD. On note simplement quelques mouvements curieux à l'ouest, devant les 5ème et 35ème ID, avec l'avancée de quelques bataillons soviétiques, peut-être pour reconnaître le terrain.

    Tour 2 (sur 25), le 15 juillet 1941 à 8h : à l'ouest, la 5ème ID accroche les premiers éléments de la 153ème fusiliers. Dans ce secteur, faute d'unités mobiles, cela risque de tenir de l'assaut frontal plus que de la manoeuvre.

    Au sud du Dniepr, le bataillon de reconnaissance de la 137ème ID en mode T sur la route principale tombe sur des T-34 de la 1ère mécanisée et subit ses premières pertes. Un peu plus loin, c'est une unité d'infanterie motorisée en mode T qui est repérée, mais aucun appui aérien n'est disponible pour l'arroser. Plus au sud, la 292ème ID converge vers la 137ème, direction Krasnyy.

    A 40 km à l'ouest de Smolensk, les unités de la 18ème PzD s'amassent au sud du Dniepr. Des éléments des 13ème, 17ème et 57ème divisions blindées soviétiques tiennent la rive nord. Les tirs de l'infanterie portée et de l'artillerie russes détruisent quelques blindés, mais les accrochages demeurent limités pour le moment. Des sapeurs russes se mettent en place pour faire sauter un pont. Malgré le feu allemand, ils ne bronchent pas pour le moment.

    Au sud immédiat de Smolensk, quelques Stug du 47ème PzK et les unités de reconnaissance de la 29ème motorisée donnent le change aux défenseurs de la ville.

    A 30 km au nord de Smolensk, les reconnaissances de la 20ème motorisée se heurtent aux premières défenses soviétiques. Sur la gauche immédiate de la 20ème se trouve la Lehr brigade tandis que sur sa droite s'apprête à débouler la 12ème PzD. J'hésite encore concernant la 7ème PzD, 20 km plus à l'est : Yartsevo or not Yartsevo? Dans le doute, je la fais avancer plein sud, et bizarrement, elle ne rencontre aucune opposition. Où sont passés les Russes dans ce secteur?

    Pour le moment, les Russes perdent 239 hommes, 8 véhicules et 1 avion, les Allemands 80 hommes, 6 véhicules et 1 avion. Le total des points est de 13 (défaite mineure à 1000, nul à 2000, victoire mineure à 3000 et victoire majeure à 5000).

  10. #20
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786
    Tour 3 : peu d'évolutions notables. J'ai fait une c... en sortant des renforts à l'ouest de la carte, 20 km au sud des unités de la 9ème Armée et juste au nord du Dniepr. En effet, il s'agit d'un bataillon de reconnaissance et d'antichars de la 268ème ID. Ils sont aussitôt bloqués en bord de carte par plusieurs bataillons soviétiques, les prochains renforts du secteur n'arrivant que dans trois tours. Bon, tant pis pour moi, cela m'apprendra à faire attention.

    Au sud du Dniepr, la 137ème ID se heurte à quelques éléments avancés de la 1ère mécanisée, mais le gros de cette dernière est invisible.

    A 40 km à l'ouest de Smolensk, des sapeurs de la 18ème PzD viennent d'arriver au bord du fleuve. Je crains qu'ils ne soient la cible privilégiée de l'artillerie soviétique.

    Au sud-est de Smolensk, un bataillon de la 158ème fusiliers est anéanti faute d'avoir franchi le Dniepr à temps. De l'autre côté du pont sont massés trois bataillons d'infanterie. Deux de mes unités de pontonniers viennent de se positionner 3 km plus loin, démarrage des travaux au prochain tour.

    Au nord-est de Smolensk, j'ai retrouvé la trace des Russes, qui se sont repliés vers le sud-ouest. Derrière un pont, les reconnaissances de la 7ème PzD repèrent des KV-1 en mode T. Aussitôt, la seule unité aérienne disponible se présente, mais si trois monstres sont détruits, un Stuka va lui aussi au tapis.

    Enfin, au nord de Smolensk, la 20ème motorisée commence à travailler la première ligne soviétique, et deux bataillons sont disrupt. Les premiers assauts seront lancés à l'arrivée de la 12ème PzD.

    Les pertes sont de 1021 hommes, 12 véhicules et 1 avion russes ; 226 hommes, 1 canon, 16 véhicules et 2 avions allemands. Total des points 63.

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages