Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Tora, non mais tora, quoi! (WitP AE, côté japonais)
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2
1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14
  1. #1
    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    10

    Tora, non mais tora, quoi! (WitP AE, côté japonais)

    Comme annoncé, voici la chronique de ma guerre du Pacifique. Cette partie, qui m’oppose à Spence (un américain rencontré sur le forum Matrix) a commencé en Février 2012, et en est actuellement en Mars 1943, mais je vais essayer de reprendre depuis le début.

    Donc… le 7 décembre 1941, un jour qui restera marqué d’infamie (c’est Franklin Delano qui le dit, même), nous avons attaqué Pearl Harbor, et quelques autres zones côtières. Comme nous étions convenus d’un premier tour historique (option qui fait qu’aucun des deux joueurs ne peut donner d’ordre le sept Décembre), je n’y suis pas pour grand-chose. Mais, dans la mesure où cela s’est plutôt bien passé, je ne vais pas me priver de faire le malin.

    Quoi qu’il en soit, le 7 décembre restera dans les mémoires japonaises comme un succès. Kido Butai, parti il y a deux semaines d’Eterofu, a atteint Hawaii sans être détecté et a lancé ce matin, un raid parfaitement coordonné. 144 bombardiers torpilleurs et 126 bombardiers en piqué, escortés par 68 chasseurs, ont attaqué le port et les terrains d’aviation. La surprise a été totale, la chasse américaine n’a même pas décollé.

    Sur les huit cuirassés à l’ancre, trois ont coulé : le Tennessee après une explosion dans sa soute à munitions, l’Arizona et l’Oklahoma, chacun touché par cinq torpilles. Deux autres, le Nevada et le West Virginia, touchés par cinq et six torpilles, sont probablement irrécupérables. Les trois derniers (California, trois torpilles, Pennsylvania, trois torpilles, et Maryland, quatre torpilles) vont certainement passer un moment en cale sêche.


    Dans AE, presque tous les raids sur Pearl Harbor se focalisent sur les cuirassés américains. C'est peut être un peu dommage, dans la mesure où ce sont de vieux navires assez lent, et où il y a au mouillage le 7 Décembre un certain nombre de croiseurs et de contre torpilleurs plus modernes.

    Deux croiseurs, le New Orleans et le Detroit (croiseur léger), et quatre contre- torpilleurs (Helm, Cummings, Case et Aylwin) auraient également été coulés. Trois croiseurs (Helena, San Francisco et Honolulu) sont en mauvais état. Au sol, 125 appareils ont été détruits, la piste et les installations sont très endommagées.

    Les pertes japonaises ont été très faibles : cinq chasseurs. Dans ce contexte, ordre a été donné à l’amiral Nagumo de prendre position à l’ouest de Pearl Harbor, et de lancer une seconde attaque.

    Au large de Mersing, le cuirassé Prince de Galles et le croiseur de bataille Répulse qui marchaient sur Kota Baru, ont été attaqués et coulés par des bombardiers torpilleurs basés en Indochine.

    Dans le port de Rangoon, trois patrouilleurs ont été coulés, et plusieurs cargos endommagés.

    Entre Formose et les Philippines, l’ile de Batan a été envahie (cette base est très utile, car elle possède un terrain d’aviation, d’où des chasseurs peuvent protéger les plages de débarquement de Luzon).

    Bref, à l’Etat Major de l’Empire du Mal (EMEM) on sent que cette guerre va être courte et rigolote, et qu’on sera tous à la maison pour le nouvel an.



    Nous jouons le scénario 2, dans lequel le Japon dispose de quelques unités supplémentaires, mais surtout commence la guerre avec des stocks d’essence et de munitions très importants. Nous jouons PDU Off, ce qui signifie que nous sommes limités dans notre capacité à utiliser d’autres avions que ceux historiquement disponibles. Nous n’avons pas de règles particulières, ce qui signifie que mon adversaire peut utiliser ses bombardiers quadrimoteurs à basse altitude, que nous pouvons bombarder l’industrie chinoise, et que je peux déplacer les troupes qui commencent la guerre en Mandchourie et en Corée. C’est ma troisième partie. La première est allée jusqu’en Mai 1942, la seconde n’a pas dépassé 1941, et je n’ai jamais joué contre l’AI.

    Je commence la guerre pas tout à fait débutant, mais assez peu expérimenté, j'ai progressé depuis, et cet AAR est un peu l'occasion de débriefer la partie.

    Dernière modification par fcharton ; 17/01/2014 à 09h51.

  2. #2
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    ... mon adversaire peut utiliser ses bombardiers quadrimoteurs à basse altitude, ...
    Je reconnais bien là mon ancien adversaire de WitP qui faisait des attaques navales de 4E à 1000 pieds et même 100 pieds par moment; ça touchait des cargos à chaque fois.
    Bon, à AE, c'est un peu différent vu qu'il y a 12 expériences différentes par pilote mais bon. Je serai curieux de voir ce que ça donne.

    Belle réussite que ce Pearl Harbor en 1 seul raid.
    Dernière modification par rominet ; 17/01/2014 à 16h44.

  3. #3
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    4 536
    Oui une attaque particulièrement heureuse sur Pearl Harbor. Ceci dit la perte de vieux cuirassés rapportent des points de victoire mais ne changent en rien le déroulement des opérations.

    "il n'y a que deux espèces de plans de campagne, les bons et les mauvais. les bons échouent presque toujours par des circonstances imprévues qui font souvent réussir les mauvais. " Napoléon

  4. #4
    Date d'inscription
    dcembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    450
    Dans AE, presque tous les raids sur Pearl Harbor se focalisent sur les cuirassés américains. C'est peut être un peu dommage, dans la mesure où ce sont de vieux navires assez lent, et où il y a au mouillage le 7 Décembre un certain nombre de croiseurs et de contre torpilleurs plus modernes.
    Oui et bien rien ne t'empêche de remettre le couvert une deuxième fois, voir même une troisième fois sur Pearl, comme vient de le faire mon cher adversaire Asylam !

  5. #5
    Date d'inscription
    dcembre 2012
    Localisation
    En Champagne
    Messages
    28

    4E à très basse altitude

    Je reconnais bien là mon ancien adversaire de WitP qui faisait des attaques navales de 4E à 1000 pieds et même 100 pieds par moment; ça touchait des cargos à chaque fois
    Est-ce que, en contrepartie, la DCA se régale ? A 100 pieds il ne doit pas y avoir en plus beaucoup de parachutes qui ont le temps de s'ouvrir...

  6. #6
    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    10
    Lendemains de fête

    Après ce sympathique premier tour, le huit décembre 1941 est forcément un peu ennuyeux.

    A Pearl Harbor, Kido Butai lance une seconde attaque, l’après-midi. La chasse américaine est là, et l’attaque du jour n’est pas aussi coordonnée que la précédente.

    Le raid principal attaque le port, à la bombe. Seuls quatre cuirassés y sont repérés, il y en avait hier huit, j’en ai vu trois couler, il manque le West Virginia, qui avait été touché par six torpilles hier. Il a probablement coulé dans la nuit. Le California reçoit onze bombes, et le Maryland huit, les deux autres (Pennsylvania et Nevada) deux bombes chacun.

    Un dragueur de mine, le Wasmuth et un contre torpilleur, le Ward, sont également coulés, et plusieurs autres navires touchés, mais comme ils sont dans un port, ils survivront probablement à cette attaque. Nous perdons une douzaine d’appareils, contre à peu près autant de chasseurs ennemis.

    Le second raid n’est composé que de bombardiers en piqué, mal escortés, il se font massacrer par la chasse.

    L’attaque sur Pearl Harbor aura coulé quatre ou cinq cuirassés, deux croiseurs, et une demi-douzaine de contre-torpilleurs. Elle m’aura coûté environ quarante appareils, contre environ 150 pour les Alliés. Il n’y a pas de quoi être mécontent, même si ce second jour est un peu décevant. (Je suis assez partagé sur l’intérêt qu’il y a à rester à Hawaii un second jour : en général, ça coûte assez cher, et il arrive que les Alliés lancent une contre-attaque, qui peut faire pas mal de dégâts dans la mesure où les japonais sont loin de leurs bases). KB remonte maintenant vers Midway, pour aller soutenir l’invasion de Wake.

    Ailleurs dans le Pacifique, Makin, entre les Marshalls et les Gilberts, est conquis, mais le reste de mes invasions est retardé de quelques jours, pour décourager toute tentative des alliés de les intercepter.

    Aux Philippines, le débarquement à Appari et Vigan doit avoir lieu demain. Aujourd’hui Laoag a été prise par des parachutistes (ça ne sert à peu près à rien, mais j’avais envie d’essayer, pour voir). Les alliés déminent le détroit devant Corregidor, la flotte asiatique va pouvoir sortir, et la chasse à la galinette cendrée commencer. Une des occupations peu glorieuses du Japon en ce début de partie consiste à détruite autant de tonnage marchand et d’auxiliaires que possible, quand ceux-ci fuient les Philippines, Hong Kong et la Malaisie. Aujourd’hui, seuls deux cargos légers philippins sont repérés et coulés.

    Dans les airs, le premier objectif est l’élimination de la chasse américaine. Cela prend généralement une semaine. Malheureusement, quelques Betties, dont j’ai oublié de changer la mission secondaire, attaquent Bataan et Iba. Ceci me coute 30 appareils, l’empire y survivra, mais c’est agaçant.

    Enfin, en Malaisie, Kota Baru est prise.

    Le neuf décembre, nous débarquons à Vigan et Appari, sans difficultés. Les sous-marins américains sont de sortie et torpillent un mouilleur de mines, le Tsubame. Un cargo militarisé, le Sakura Maru est coulé par des Vildebeest au large de Kota Baru. Enfin, un raid de Seagulls coule un cargo au large de Vigan, et un autre en endommage un autre qui approchait de Kuching.

    De notre côté, la chasse aux cargos est ouverte. Un gros transport de troupes américain, le Président Madison, est coulé au large des Philippines, les trois contre torpilleurs de la Royal Navy à Hong Kong sont attaqués, le Scout est coulé, les deux autres sont très endommagés. Et la plupart des cargos fuyant Hong Kong, neufs navires au total, sont envoyés par le fond.

    Dans les airs, de Rangoon à Manille, l’élimination de la chasse ennemie continue. Les alliés perdent 35 appareils, le Japon 13. L’objectif est simple : en Birmanie, éliminer l’AVG avant qu’elle n’aille faire des dégâts en Chine ou ailleurs, dans les Philippines s’assurer la maîtrise des airs.


    Ma stratégie pour le Japon s’articule autour de deux idées simples.

    Le Japon est très dépendant de ses stocks pétroliers, c’est ce qui justifie la capture des Indes Hollandaises, et c’est généralement l’assèchement des réserves qui précipite la chute de l’empire. Mon premier objectif est de ne pas aggraver ce problème. A ce titre, je réduis au maximum les constructions navales (qui coutent cher), il n’y aura ni Yamato, ni Musashi, toute les construction marchandes sont suspendues, tout comme les navires devant être livrées tard. Parallèlement, je ne veux pas trop m’étendre dans le Pacifique, trop couteux en mazout. L’idée générale, c’est de pouvoir survivre à des difficultés lors de la capture de Sumatra (pendant ma première partie, j’ai capturé les puits en assez mauvais état).

    La Chine peut et doit être conquise. Ceci libère des troupes pour la défense du Pacifique, et évite l’apparition, vers 1944, d’un second front sur nos arrières. L’élimination du KMT est mon principal objectif stratégique pour 1942.

    A plus court terme, je concentre mes attaques initiales sur Singapour et Rangoon. Il s’agit dans le premier cas de pouvoir intervenir assez vite à Sumatra et Bornéo, et dans le second de couper le ravitaillement à destination de la Chine. Les Philippines ont une priorité moindre, elles seront envahies, et conquises à l’issue d’un long siège.

    Je reviendrai plus en détails sur ma stratégie pour la Chine. A très court terme, je veux constituer une colonne blindée pour conquérir la plaine entre la Huai et le Fleuve Jaune (le triangle Nankin, Tientsin Loyang), concentrer mon artillerie pour les sièges qui auront lieu dans le nord est marcher sur Yenan et en finir une bonne fois pour toutes avec Mao (la prise de Yenan est à mon avis cruciale, car elle empêche la constitution d’une ligne de défense au Nord, faute de base pour la ravitailler), et renforcer le saillant d’Ichang.

    Je sais que pas mal de japonais évacuent Yichang. Je crois que c’est une erreur, si on la renforce, les chinois y subiront de lourdes pertes, et ces unités affaiblies manqueront quand il faudra défendre Sian ou Changsha.

  7. #7
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    A ce titre, je réduis au maximum les constructions navales (qui coutent cher), il n’y aura ni Yamato, ni Musashi, toute les construction marchandes sont suspendues, tout comme les navires devant être livrées tard.
    A la limite pour le Musashi, je comprends mais pour le Yamato qui ne devrait plus nécessiter que quelques mois de travail, c'est un peu dommage, non? La flotte de surface nippone est extrêmement utile pour les actions nocturnes lorsque l'aviation jap commence à faiblir en particulier.
    En même temps, ces 2 mastodontes consomment énormément de fuel, c'est sûr.

    Pour les cargos, tu ne vas même pas chercher à compenser tes pertes?



    Citation Envoyé par Kieffer51 Voir le message
    Est-ce que, en contrepartie, la DCA se régale ? A 100 pieds il ne doit pas y avoir plus beaucoup de parachutes qui ont le temps de s'ouvrir...
    C'était il y a longtemps, en WitP vanilla (j'étais jeune) où la DCA jap n'était pas vraiment bonne, même à 100 pieds. Donc 1 ou 2 4E contre 1 cargo, ça valait le coup pour l'allié.

  8. #8
    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    10
    Citation Envoyé par rominet Voir le message
    A la limite pour le Musashi, je comprends mais pour le Yamato qui ne devrait plus nécessiter que quelques mois de travail, c'est un peu dommage, non?

    Tu as probablement raison pour le Yamato, si c'était à refaire, je le garderais (mais je supprimerais davantage de sous marins)

    Citation Envoyé par rominet Voir le message
    Pour les cargos, tu ne vas même pas chercher à compenser tes pertes?

    Non, je ne produis même pas de pétroliers. Des cargos, tu en as beaucoup trop, de toutes façons, ceux que tu produis, ce sont juste des points pour les alliés en fin de partie. Pour le reste, je pars de l'idée que le contrôle de la Chine permet d'éviter pas mal de convois. Pour l'instant, cela semble fonctionner, je vais peut être le regretter, on verra...


    Sinon, tout cela part d'un calcul assez simple: le pétrole que tu produis sert à deux choses, le mazout pour tes navires, et ton industrie lourde, qui produit des armes, des avions, des navires et est dépensée pour entraîner tes pilotes.


    A l'échelle de la partie, les constructions navales programmées, c'est 10 millions de points d'industrie, plus si tu accélères. Les pilotes ca doit être à peu près quatre (si tu mets du monde au TRACOM). Les armements et les véhicules, ça fait cinq, et les avions, c'est en gros un million pour 500 avions par mois (en moyenne).


    Globalement, ton meilleur rapport qualité prix, ce sont les avions, et le plus mauvais, tes navires (et surtout tes navires marchands).
    Bref, à mon avis, si tu veux tenir quand tu joues le Japon, il faut être un gros radin sur les constructions navales, et te lâcher sur l'aviation.


    Francois

  9. #9
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    90
    Merci Fcharton pour cet AAR et de nous faire partager ton expérience.. Démarrant une partie coté japonais et étant peut expérimenté cela me sera certainement fort utile.

  10. #10
    Date d'inscription
    dcembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    450
    Oui super Fcharton un AAR de plus !
    Moi aussi ça me sera utile, contre les 2 "samouraï" des mers qui me font des misères, pour l'instant...

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages