Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Yves le sympathique frontovik vs Don l'affreux prussien (Wite)
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 15
1 2 3 11 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 341

Mode arborescent

  1. #1
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 792

    Yves le sympathique frontovik vs Don l'affreux prussien (Wite)

    Du 22 au 25 juin 1941 :

    Le 22 juin 1941, en milieu de matinée, des informations pour le moins curieuses parviennent au Kremlin. Sur les frontières de l’ouest auraient eu lieu des échanges d’artillerie. Il est même question de violations de l’espace aérien suivies de bombardements et d’attaques de postes-frontières par des troupes allemandes. Sur ce, notre chef à tous, le Grand Staline, réagit avec sa perspicacité habituelle : « Allons camarades, ce ne peuvent être que des rumeurs propagées par des fascisto-trotskistes à la solde des Japonais et des ploutocrates occidentaux, au pire de provocations de généraux allemands qui s’ennuient. Faites fusiller tous les officiers qui auront donné l’ordre d’ouvrir le feu. Vous allez voir que dans quelques jours tout sera rentré dans l’ordre. J’ai une grande confiance dans le sens de l’honneur de notre partenaire nazi. »
    Au même moment, sur le Bug ou le Niemen, les troupes soviétiques peuvent apprécier en direct le sens de l’honneur de leurs (ex-) camarades de la Wehrmacht.
    Partout sur le front, les aérodromes sont pris pour cibles et nombre d’appareils soviétiques se volatilisent avant même d’avoir pu décoller.
    Dans les Pays baltes, le Front du Nord-ouest (Fyodor Kuznetsov) se désintègre littéralement sous les coups de l’ennemi. En quelques jours, ce dernier atteint et prend Riga avec les 1ère et 6ème PzD. La division du NKVD qui défendait la ville en est éjectée et mise en déroute. Kaunas et Vilnius sont emportées et les pointes blindées allemandes atteignent le cours de la Daugava à 180 km en amont de Riga.


    Le Front de l’Ouest (Dimitri Pavlov) dont les troupes étaient massées autour de Bialystok est enfoncé sur ses flancs avec notamment la prise de Brest-Litovsk par trois divisions d’infanterie. L’ennemi fonce ensuite vers Minsk et encercle dans plusieurs poches une vingtaine de divisions. Un grand nombre d’autres unités lâchent pied sont rejetées dans les marais du Pripet.


    En Ukraine, les défenses du front du Sud-ouest (Mikail Kirponos) cèdent rapidement, permettant aux éléments mobiles ennemis de s’emparer de Rovno et, par un violent crochet à droite, de débouler vers Tarnopol puis Chernovtsy et ainsi prendre au piège au sud de Lvov une bonne trentaine de divisions supplémentaires.


    Face à ce désastre et allant à l’encontre des ordres venus de Moscou, quelques chefs énergiques prennent les premières mesures pour parer au plus pressé. Dans les Pays baltes, c’est la fuite éperdue de la plupart des unités vers le nord-est et la direction générale de Pskov, dans l’espoir de rétablir une ligne cohérente sur les cours de la Velikaya et de la Sinyaya. Quelques brigades parachutistes sont offertes au sacrifice, se plaçant en bouchons sur le cours de la Daugava. Pour le front de l’ouest, une division s’enferme dans Minsk alors que les unités rescapées tentent de se regrouper sur le cours de la Berezina. Pour beaucoup, elles sont hors d’état de combattre, ayant perdu force matériels et surtout moral. Il faut également extirper des marais du Pripet le maximum d’unités, en commençant par les divisions de fusiliers et les états-majors d’armées. En Ukraine, l’anneau qui enserre la poche de Lvov est un peu lâche sur son côté est et permet à quelques unités soviétiques de reprendre le contact avec les encerclés. Enfin, les rares unités mises en état d’alerte sur tout le territoire de l’Union soviétique prennent la route vers l’ouest. Parmi ces exceptions figure le 5ème Corps mécanisé (2 divisions blindées, une motorisée) en réserve de la Stavka et stationné au sud-est de Rovno.
    Les quatre premiers jours de campagne se terminent tout de même par les propos optimistes du chef suprême : « Au moins, les Finlandais et les Roumains n’ont pas bougé et je suis certain qu’ils ne le feront pas. »

  2. #2
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    provence
    Messages
    630
    c'est reparti, Yves, bravo, je pense qu'a la sortie de WITW a noel, tu auras encore un peu de temps pour demarrer un front ouest, j'attend avec impatience, en attendant je ne trouve de partenaires que sur le forum matrix, personne ne semble vouloir jouer a wite ici

  3. #3
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 792
    Salut Johnny . Ah, çà me rappelle l'odeur du porte-avions japonais qui coule au petit matin... l'odeur de la victoire . Bref, WitP est parti loin maintenant.

    La partie de Wite dont je viens de débuter l'aar est commencée depuis quelques mois maintenant. C'est vrai que je trouve plus facilement des joueurs américains que français. D'un autre côté, contre les Français (ou plutôt contre un certain général carthaginois ), je perds, alors...

    Si tu es d'accord, on se réserve une campagne sur witw dés qu'il sera sorti, ok?

  4. #4
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 792
    Du 26 juin au 3 juillet 1941 :

    Les Allemands poursuivent leur chevauchée dans l’ouest de l’Union soviétique et leur avancée semble irrésistible.

    Dans les Pays baltes, la retraite tient surtout de la fuite éperdue vers l’arrière. L’ennemi a allègrement franchi la Daugava et foncé plein est sans marquer d’arrêt. Aux abords immédiats de Pskov, la Velikaya est franchie à deux endroits par les 3ème et 14ème motorisées, qui bousculent sans ménagements la 183ème fusiliers et le 11ème régiment du NKVD. Les unités soviétiques ont perdu pied dés les premiers engagements et se sont décomposées. Le général Georgui Joukov, qui vient de prendre le commandement du front du Nord-ouest, tente de réorganiser une ligne de défense derrière la rivière en s’appuyant sur quelques zones marécageuses. Sur sa droite, le Front du Nord (Markian Popov) entreprend à la fois d’empêcher un contournement par le nord du lac Peipus en installant des troupes sur la Narva et de bloquer l’accès direct à Leningrad via Pskov. Des débris d’unités en transit par Tallinn ont pu être récupérés par la Flotte de la Baltique et transportés par mer vers Oranienbaum et Leningrad.
    Sur la gauche de Joukov, le 21ème Corps mécanisé (réserve de la Stavka) s’est installé sur le cours de la Sinyaya pour compléter la soudure avec le Front de l’ouest.


    Ce dernier, commandé par le malheureux Pavlov, a pris de plein fouet le gros de l’offensive allemande. Dans son secteur, Minsk est dépassée et encerclée avec une division de fusiliers et un régiment du NKVD. La ligne de défense de la Berezina ne tient pas plus de quelques heures, mais les blindés ennemis ne peuvent s’enfoncer en profondeur au-delà de la rivière. Cela permet aux unités mises en alerte (20ème, 22ème et 24ème Armées notamment) de monter en ligne et de commencer leur concentration entre Vitebsk et Mogilev. Les usines de cette dernière sont déménagées en catastrophe sous le contrôle du NKVD. En amont de la ville, les premières unités du District militaire d’Orel (Fyodor Remezov) se déploient le long du Dniepr pour bloquer la route vers Gomel. Quelques unités du front de l’ouest dans un état pitoyable sont extraites des marais du Pripet pour regarnir la ligne de front. Tous les mouvements et déploiements de troupes se déroulent dans un désordre indescriptible.


    Au sud du Pripet, Kirponos commence à concentrer ses troupes sur une ligne Rovno-Proskurov. Là également, c’est un véritable fouillis d’unités, les armées étant mélangées les unes aux autres et rendant difficile toute défense cohérente. Il dispose cependant de nombreux chars, même si ce sont pour la plupart des casseroles. On peut prendre l’exemple du 19ème Corps mécanisé après 10 jours de combat avec 187 T-26, 9 T-34, 6 KV-1, 21 OT, 16 T-38 et 1 T-40.
    Les Allemands ont définitivement bouclé la poche de Lvov, les divisions blindées aventurées à l’ouest de Proskurov étant repoussées vers la ville. Sur la droite du Front du Sud-ouest, la Das Reich et la 10ème PzD bousculent les Soviétiques et poussent vers Zhitomir. Sur la gauche, Kirponos doit tenir compte de l’entrée en campagne des Roumains, appuyés semble-t-il par des unités allemandes supplémentaires et qui ont obligé le Front du Sud (Yakov Cherevichenko) à replier le gros de ses troupes sur le Dniestr.


    Le bilan des dix premiers jours de campagne est impressionnant : 602000 soldats (contre 30000 pour l’Axe), 7103 canons (contre 311), 5335 blindés (contre 213) et 3237 avions (contre 196) soviétiques ont été mis hors de combat. L’Armée rouge a perdu 17 divisions de fusiliers, 12 blindées, 7 motorisées et 2 de cavalerie.

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    A Vesoul, bien sûr !
    Messages
    227
    Bonne nouvelle que cet AAR du gentil frontovik Yves !!!!
    Ce début catastrophique me fait penser à mon propre démarrage ....
    Là encore, le génialissime Staline n'avait rien vu venir !
    Comprenez, une supposition que les Allemands reculent...Crac ! On est là !
    - Pour les empêcher de reculer ?
    - Non pour euh.......la t'naille, quoi.

  6. #6
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    provence
    Messages
    630
    Citation Envoyé par Yves Voir le message
    Salut Johnny . Ah, çà me rappelle l'odeur du porte-avions japonais qui coule au petit matin... l'odeur de la victoire . Bref, WitP est parti loin maintenant.

    La partie de Wite dont je viens de débuter l'aar est commencée depuis quelques mois maintenant. C'est vrai que je trouve plus facilement des joueurs américains que français. D'un autre côté, contre les Français (ou plutôt contre un certain général carthaginois ), je perds, alors...

    Si tu es d'accord, on se réserve une campagne sur witw dés qu'il sera sorti, ok?

    avec plaisir Yves,c'est vrai que tu m'as mis une belle tole a witp! ceci dis je te reserve ma 1ere partie de war in the west, ça va etre grandiose je pense !

  7. #7
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 792
    Ok, Johnny, c'est vendu .

    Du 3 au 9 juillet 1941 :
    Lentement, la réorganisation de l’Armée rouge se met en route, mais le travail est titanesque, d’autant plus qu’il faut parfois parer au plus pressé.
    Au nord du front, les Soviétiques abandonnent la totalité des Pays baltes à l’ennemi. Ce dernier semble négliger Tallinn et aucune unité n’est détectée sur les bords du golfe de Finlande. En revanche, Pskov, laissée aux bons soins d’un régiment du NKVD, est rapidement tombée, la défense soviétique s’appuyant grossièrement sur le cours de la Plyussa sur la droite et Novgorod sur la gauche. L’objectif est de barrer l’accès à Leningrad, dans laquelle 7 divisions de fusiliers viennent d’être levées, mais qu’il faut encore équiper et approvisionner.
    Un espace faiblement défendu se forme entre le lac Ilmen et Velikie Luki, le cours de la Sinyaya ayant été abandonné par le Front du Nord-ouest. Le terrain marécageux y rendra de toute manière difficile une éventuelle progression allemande.


    Le gros des défenses soviétiques se situe maintenant sur une ligne Vitebsk-Mogilev-Gomel, s’appuyant au sud d’Orcha sur le cours du Dniepr. Le gros des troupes relève du Front de l’ouest, avec les 13ème, 20ème et 24ème Armées en plus ou moins bon état, plus quelques Corps indépendants, dont le 4ème aéroporté. Les états-majors des 3ème, 4ème et 10ème Armées se sont extraits des marais du Pripet sans les unités qui leur étaient subordonnées. A mi-chemin entre Mogilev et Gomel, les 30ème et 33ème Corps de fusiliers du District militaire d’Orel prennent le relais du Front de l’ouest, toujours appuyés sur le Dniepr. L’ennemi semble marquer un temps d’attente avant d’avancer de nouveau. Seule la 214ème brigade parachutiste a été refoulée de la rive droite du Dniepr par la 4ème PzD.


    La levée en masse de nouvelles unités a commencé dans Moscou et de nombreuses autres villes. On compte pas moins de 30 nouvelle divisions de fusiliers et 3 nouveaux états-majors d’armées pour la semaine écoulée.


    En Ukraine, les Allemands avancent à partir de deux points d’application : le plus faible se trouve aux lisières sud des marais du Pripet, où la 10ème PzD et la Das Reich, soutenues par le régiment Grossdeutschland et plusieurs ID, ont repoussé plusieurs unités soviétiques et avancé de 50 km vers l’est. La situation est cependant sous contrôle, avec les 5ème, 9ème, 19ème et 25ème Corps mécanisés présents dans ce secteur.
    L’autre point d’application se situe au nord de Vinnitsa, avec une percée sur près de 100 km de 4 PzD et 4 motorisées. Là, le 24ème Corps mécanisé doit reculer sous les coups des panzers et de la Luftwaffe, alors que le 49ème Corps de fusiliers cède à la panique.
    Sur la gauche du Front du Sud-ouest, Cherevichenko donne l’ordre d’abandonner progressivement la ligne du Dniestr, seule son aile gauche restant ancrée au fleuve en avant d’Odessa. Sur les arrières du Front du sud, la 19ème Armée, avec deux Corps de fusiliers, commence à se déployer le long des rivières Tikich et Sinyukha.


  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    A Vesoul, bien sûr !
    Messages
    227
    J'ai l'impression que tes troupes sont encore relativement nombreuses ....
    As tu eu beaucoup de pertes lors des tours initiaux ?
    Comprenez, une supposition que les Allemands reculent...Crac ! On est là !
    - Pour les empêcher de reculer ?
    - Non pour euh.......la t'naille, quoi.

  9. #9
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Toussus le Noble
    Messages
    3 625
    Citation Envoyé par dirtyharry500 Voir le message
    c'est reparti, Yves, bravo, je pense qu'a la sortie de WITW a noel, tu auras encore un peu de temps pour demarrer un front ouest, j'attend avec impatience, en attendant je ne trouve de partenaires que sur le forum matrix, personne ne semble vouloir jouer a wite ici
    Ben tu as posté ici?
    Je ne joue qu'une partie de wite à la fois, mais je n'en ai plus depuis la conquête de l'URSS...
    ... Bon en même temps avec la contre publicité de Yves
    "Les ponts qui sautent? Ca dépend à quel hexagone est rattaché le pont..."

    Arnaud featuring "Madiran" le 11/06/08

  10. #10
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 792
    Citation Envoyé par sval06 Voir le message
    Ben tu as posté ici?
    Je ne joue qu'une partie de wite à la fois, mais je n'en ai plus depuis la conquête de l'URSS...
    ... Bon en même temps avec la contre publicité de Yves
    Meeuuuhh non, il suffit de choisir la campagne à 290 points et çà ira au bout

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages