Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Yves le sympathique frontovik vs Don l'affreux prussien (Wite)
+ Répondre à la discussion
Page 31 sur 33
PremièrePremière ... 21 29 30 31 32 33 DernièreDernière
Affichage des résultats 301 à 310 sur 326
  1. #301
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 760
    Citation Envoyé par stratego Voir le message
    Bonsoir tovaritch!

    Tes Armées de la Garde sont elles systématiquement composées d'unités de Gardes?
    Salut camarade! Euh, j'ai un peu honte, je ne sais même pas comment une armée obtient cette distinction . Je suppose qu'elle doit contenir une proportion suffisante d'unités de la Garde.

  2. #302
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Verdun
    Messages
    3 649
    Je dirai plutôt que c'est le nombre d'unités qui ont obtenu le statut de Garde dans cette Armée qui détermine qu'elle passe elle-même Garde.
    "Tu vois, le monde se divise en deux catégories.
    Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent.
    Toi... tu creuses..." (Sergio Leone, 1969, Le Bon, La Brute et le Truand.)

  3. #303
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Besançon
    Messages
    694
    En fait d'après les règles une Armée obtient le statut de Garde si le nombre de victoires qu'elle a obtenu + un coefficient modificateur dépendant de l'année est supérieur à 75. C'est en fait indépendant des unités qui la composent puisque tu peux roquer les unités à loisir en fonction de leur état de fatigue ou d'attrition etc...

    J'ai moi-même des Armées de la Garde composées avec en fait peu d'unités de Gardes, et des Armées classiques en ayant plus. Ma question était de savoir si tu avais volontairement regroupé des divisions de Gardes dans tes Armées de la Garde, ou si tu les laissais dans les Armées dans lesquelles elles étaient au moment ou elles sont devenues Gardes.

    Il me semble également que tu as à un moment donné, en 1942 me semble-t-il, volontairement retiré du front les divisons qui obtenaient le statut de Garde pour les placer à l'arrière de manière peut-être à les incorporer plus facilement dans tes Armées de Gardes.
    Dernière modification par stratego ; 08/12/2016 à 16h32.


    "Il n'y a pas de mauvaises troupes, il n'y a que de mauvais colonels"

  4. #304
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 760
    Citation Envoyé par stratego Voir le message
    En fait d'après les règles une Armée obtient le statut de Garde si le nombre de victoires qu'elle a obtenu + un coefficient modificateur dépendant de l'année est supérieur à 75. C'est en fait indépendant des unités qui la compose puisque tu peux roquer les unités à loisir en fonction de leur état de fatigue ou d'attrition etc...
    Merci pour l'info, je n'avais pas creusé la question .

    Citation Envoyé par stratego Voir le message
    J'ai moi-même des Armées de la Garde composées avec en fait peu d'unités de Gardes, et des Armées classiques en ayant plus. Ma question était de savoir si tu avais volontairement regroupé des divisions de Gardes dans tes Armées de la Garde, ou si tu les laissais dans les Armées dans lesquelles elles étaient au moment ou elles sont devenues Gardes. .
    Non, ce n'est pas volontaire. Une fois que mes unités sont intégrée à une Armée, je ne les change plus d'affectation, sauf exception pour les Armées blindées, mais indépendamment de leur statut de Gardes.

    Citation Envoyé par stratego Voir le message
    Il me semble également que tu as à un moment donné, en 1942 me semble-t-il, volontairement retiré du front les divisons qui obtenaient le statut de Garde pour les placer à l'arrière de manière peut-être à les incorporer plus facilement dans tes Armées de Gardes..
    J'ai bien retiré mes divisions de Gardes pour éviter de les exposer. J'ai essayé ensuite, mais parfois l'urgence commande , de regrouper mes divisions avec 2 de Gardes et une de ligne pour obtenir des Corps de la Garde.
    En revanche, cela n'avait rien à voir avec une éventuelle incorporation dans des Armées de la Garde.

    Pour nuancer l'ampleur du problème, il faut dire que la plupart des Corps obtiennent leur distinction de Gardes après plusieurs combats en tant que Corps, et non au moment de leur constitution comme évoqué plus haut.

  5. #305
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 760
    Du 12 au 18 octobre 1944 :

    Les boues de l'automne refont leur apparition et stoppent net les opérations.

    Les troupes soviétiques assiègent Riga,qui n'est plus reliée au gros des forces allemandes que par un mince cordon défensif le long de la Baltique. La ville n'est plus défendue que par la 285ème division de sécurité.



    Les avant-gardes soviétiques sont maintenant à 80 km de Kaunas, 60 km de Vilnius et 100 km de Minsk. La prochaine campagne d'hiver aura pour objectif la reconduite des fascistes aux frontières de 1941, en attendant mieux.

    En Ukraine, les têtes de pont sur le Dniepr en aval de Kiev sont consolidées. Il s'agit de celles constituées autour d'Obukhov d'une part, de Kanev d'autre part, et à partir desquelles les Soviétiques pourront faire peser une menace sur les arrières de l'Axe. Les Corps blindés et mécanisés en sont progressivement retirés pour refaire leurs forces sur la rive orientale. Ils sont remplacés par des Corps de fusiliers lourdement pourvus en moyens défensifs et qui commencent à se retrancher solidement.



    Alors que le 4ème Front d'Ukraine s'apprête à pénétrer en Crimée, les troupes de Tolbukhin enregistrent entre Zaporozhye et Krivoi Rog la reddition de 4 DI et de la 1ère division de cavalerie roumaines. Le moral des alliés de l'Allemagne semble se situer au fond de leurs chaussettes, cela d'autant plus qu'ils servent visiblement de chair à canon à laquelle sont confiées des missions suicides de retardement.

    Les commandants de Fronts reçoivent leurs convocations pour une réunion importante qui se tiendra au Kremlin le 20 octobre. À l'ordre du jour figurent le bilan de la campagne d'été qui vient de se terminer et la préparation de la campagne d'hiver1944-45.

  6. #306
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 760
    Du 19 au 25 octobre 1944 :

    Le 20 octobre s'ouvre à Moscou la réunion qui, en présence des principaux chefs militaires et politiques de l'Union soviétique, permettra d'établir le bilan de l'année 1944 et de préparer la prochaine campagne d'hiver. Le Maréchal Semyon Timoshenko présente tout d'abord les grandes lignes de la campagne d'été.

    Au démarrage de l'offensive d'été des Soviétiques, le front courait dans une direction nord-sud du lac Onega jusqu'à Borodino, en passant par Torzhok. Kalinine venait d'être reprise et Joukov était à 50 km de Rzhev. La ligne de front partait ensuite plein est et passait à 15 km seulement au sud de Moscou pour bifurquer ensuite vers le sud-est et Ryazan et s'infléchir ensuite vers le sud jusqu'à Tambov. Un début de saillant pointait ensuite vers le sud de Voronezh puis les lignes revenaient direction sud-est vers Boguchar et la Chir pour terminer ensuite vers le sud-ouest et la baie de Taganrog, non loin de Rostov.

    Comme on l'a vu précédemment, les Soviétiques sont maintenant aux portes de Leningrad et du territoire finlansais, ont repris une grande partie des Pays baltes, ont pris pied en Biélorussie, franchi le Dniepr en Ukraine et s'apprêtent à reprendre la Crimée.

    Parmi les principales villes libérées depuis figurent entre autres Voroshilovgrad, Stalino, Voronezh, Tambov, Bielgorod, Kharkov, Orel, Tula, Rzhev, Vyazma, Smolensk, Kursk, Dniepropetrovsk, Zaporozhye, Poltava, Velikie Luki, Novgorod, Tallinn et Vitebsk.



    Les effectifs allemands ont diminué de 171 000 soldats, 2 850 canons, 560 chars et 340 avions. Les Soviétiques ont accru les leurs de 750 000 soldats, 34 500 canons, 4 100 chars et 860 avions.



    Les pertes allemandes durant l'été ont été de 743 000 soldats, 19 560 canons, 3 100 chars et 3 290 avions. Les Soviétiques ont perdu dans le même temps 442 000 soldats, 15 030 canons, 9 290 chars et 11 500 avions.





    23 divisions d'infanterie, 3 de cavalerie, 2 de sécurité, 2 brigades d'artillerie auto-propulsée, un régiment de sécurité, un bataillon et 2 compagnies d'artillerie auto-propulsée, enfin 22 zones fortifiées ont disparu de l'ordre de bataille de l'Axe. En-dehors des zones fortifiées, l'essentiel de ces disparitions ne concerne cependant pas les Allemands, mais leurs alliés.



  7. #307
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 760
    Du 26 octobre au 1er novembre 1944 :

    Le retrait des forces mobiles des premières lignes se poursuit. Leur répartition est pour le moment la suivante :

    - Sur le front finlandais, 4 Corps blindés (un de la Garde) et 5 mécanisés (3 de la Garde) ;

    - Au nord des marais du Pripet : 14 Corps blindés (5 de la Garde), 9 mécanisés (un de la Garde) et 3 de cavalerie (tous de la Garde)

    - Au sud des marais du Pripet : 20 Corps blindés (4 de la Garde), 6 mécanisés (4 de la Garde) et 15 de cavalerie (11 de la Garde).

    Sauf événement d'ampleur, ces proportions demeureront inchangées durant l'offensive d'hiver, les transferts d'unités devenant maintenant très compliqués du fait des marais, et ce même si les unités chargées de la reconstruction du réseau ferroviaire ont accompli un travail titanesque.

    Les dotations sont incomplètes, surtout dans le sud du front, notamment en chasseurs de chars, canons d'assaut et chars moyens. Dans ce dernier cas, les pertes ont été lourdes et le remplacement des T34 M1942 par les T34/85 est toujours en cours, et ce malgré une production hebdomadaire de 250 engins.





    Les forces soviétiques comptent 192 Corps de fusiliers (62 de la Garde), 46 divisions d'artillerie de rupture (16 de la Garde), 2 divisions et 12 brigades de lance-roquettes, 165 régiments de chars (dont 119 de chars lourds de la Garde) et 228 régiments de canons d'assaut et chasseurs de chars (44 de la Garde).

    L'aviation, malgré de lourdes pertes, est montée en gamme avec la distinction de Gardes pour 12 régiments de chasse, 27 de bombardement et 6 de bombardement de nuit.



    Le problème structurel, et qui va en s'aggravant, est celui des véhicules de transport dont le nombre est très inférieur aux besoins (338 000 au lieu de 376 000 dans les unités ; 163 000 au lieu de 214 000 dans le pool). En outre, alors que le prêt-bail fonctionne à plein débit actuellement, Il est question d'une diminution des volumes à partir de 1945, ce qui ne devrait pas arranger les choses.

    À partir de ces données, il va s'agir de fixer les objectifs de la campagne d'hiver à venir.

  8. #308
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Besançon
    Messages
    694
    Nombre de régiments de chars et de chasseurs de chars impressionnants.
    Serait-il possible de voir les chiffres de la production de matériels?


    "Il n'y a pas de mauvaises troupes, il n'y a que de mauvais colonels"

  9. #309
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Toussus le Noble
    Messages
    3 623
    C'est vrai, mais de mémoire ça bouffe des camions. Le résultat est une logistique défaillante (le nombre de camions insuffisant dont parle Yves).
    Yves, ne devrais-tu pas en dissoudre quelques uns pour recompléter les corps blindés/ mécanisés/motorisés avant le rush qui te mènera jusqu'à Brest.
    Dernière modification par sval06 ; 02/01/2017 à 22h05.
    "Les ponts qui sautent? Ca dépend à quel hexagone est rattaché le pont..."

    Arnaud featuring "Madiran" le 11/06/08

  10. #310
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 760
    Voici les chiffres de la production soviétique à la fin octobre 1944.





    Citation Envoyé par sval06 Voir le message
    C'est vrai, mais de mémoire ça bouffe des camions. Le résultat est une logistique défaillante (le nombre de camions insuffisant dont parle Yves).
    Je ne sais pas si ce sont ces régiments-là en particulier qui consomment des camions. Le déficit était déjà très élevé un an auparavant alors qu'aucun de ces régiments n'avait encore été créé. Cela dit, ils n'améliorent certainement pas la situation. En fait, pour économiser des véhicules, j'avais plutôt envisagé de dissoudre des Corps de fusiliers, la ligne de front devenant très encombrée, mais je ne l'ai jamais fait.

    Citation Envoyé par sval06 Voir le message
    Yves, ne devrais-tu pas en dissoudre quelques uns pour recompléter les corps blindés/ mécanisés/motorisés avant le rush qui te mènera jusqu'à Brest.
    Cela ne m'empêchera pas d'aller jusqu'à Brest. J'ai d'ailleurs établi un planning assez rigoureux : Berlin dans 2 mois, Brest dans 4 après avoir un peu disons bousculé les anglo-saxons , Londres dans la foulée, New-York puis San Francisco dans les 6 mois qui suivent, et là capitulation sans conditions des Américains . Je dois être à peu près dans les limites fixées par le jeu au 30 septembre 1945, en toute modestie soit dit en passant


Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages