Du 10 au 17 mai 1945 :

Comme j'ai égaré plusieurs fichiers en route, le récit des opérations reprend au 10 mai, dans la boue de la fin du printemps. La situation a entretemps pas mal évolué, notamment au centre du front. En effet, la percée des forces de Koniev début mars avait quelque peu déstabilisé le dispositif ennemi, les forces de l'Axe devant effectuer d'assez larges replis pour maintenir une défense cohérente. C'est ainsi que les Soviétiques ont pu s'emparer avant l'arrivée de la boue de Brest-Litovsk, Lublin et Lvov, soit d'excellents tremplins pour la campagne d'été de 1945.

En Prusse-Orientale, le front a été raccourci. L'essentiel des opérations revient ici au Front de Leningrad qui se bat sur un terrain difficile de forêts et de marécages. Markian Popov est à 50 km de Koenigsberg dont il sait que la prise demandera beaucoup de sacrifices. Ses troupes sont maintenant également très proches de Rastenburg et Loetzen. Il dispose des 1ère, 2ème, 3ème et 4ème Armées de la Garde, de même que de la 1ère Armée blindée.

Sur sa gauche, le 1er Front de la Baltique se trouve sur une ligne Niedersee – Zaremby. Joukov a sous ses ordres la puissante 5ème Armée blindée de la Garde. Pour le moment, il s'agit d'avancer jusqu'à la Vistule, mais ensuite ?

Le 1er Front de Biélorussie n'est plus qu'à 50 km de Varsovie mais la Vistule va bientôt constituer un obstacle de taille pour la prise de la ville. Cette mission incombera cependant certainement à Sokolovsky.

Les 3ème et 2ème Fronts de Biélorussie sont ramassés sur une largeur de 65 km entre Zelenchow et Dieblin. Le prochain objectif d'importance pour Vassilievsky et Purkaev est Lodz.

Le surpuissant Front du Nord-Caucase est en vue de Radom. Koniev, avec les 2ème, 4ème et 6ème Armées blindées de la Garde est le mieux placé pour déferler sur les plaines polonaises, dans le secteur compris entre Lodz, Katowice et Cracovie.

Les Soviétiques ont réuni dans cette partie du front l'essentiel de leurs forces blindées et mécanisées puisque le 3ème Front d'Ukraine s'apprête à attaquer à partir de Krasnik avec la 3ème Armée blindée de la Garde et la 4ème Armée blindée.

Kozlov est flanqué sur sa gauche de l'infanterie d'élite du 3ème Front de la Baltique. Le 2ème Front de la Baltique est quant à lui venu prendre position autour de Jaroslaw. Bagramyan et Matvei Popov sont ainsi venus renforcer le point d'application de l'offensive soviétique d'été et s'apprêtent à avancer vers Cracovie et longer les reliefs montagneux pour atteindre Bratislava.

Le 1er Front d'Ukraine aura la difficile mission de franchir les Carpates pour entrer en Hongrie par sa frontière orientale. Il sera assisté dans cette tâche par les 2ème et 4ème Fronts d'Ukraine et le Front de Transcaucasie, tous trois très étirés sur les flancs des montagnes, et ce jusqu'à la Roumanie. Cependant, autant Shaposhnikov dispose d'une force de frappe suffisamment cocentrée pour faire sauter le verrou ennemi, autant Kuznetsov, Reiter et Boudienny seront plutôt chargés de fixer un maximum de troupes ennemies sur cette partie du front.