Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
[CeaW-GS 3.1] Stratcom contre Rominet
+ Répondre à la discussion
Page 7 sur 7
PremièrePremière ... 5 6 7
Affichage des résultats 61 à 63 sur 63
  1. #61
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    24 novembre 1942 (T60):

    un froid hivernal a envahit presque toute l'Europe mais en Russie, le thermomètre n'a pas encore gelé.
    Finalement, aucune contre-attaque n'a eu lieu et les allemands se replient encore davantage dans le nord.





    Cette fois, le front nord qui va du lac Ladoga à l'est de Moghilev s'ébranle vers l'avant.
    Veliliye Luki est reprise.

    Des combats ont lieu pour Vitebsk défendu par 2 garnisons allemandes, finalement détruites et 1
    corps d'infanterie de la Garde inflige de lourdes pertes à une division de paras allemands.
    Le tout est bien sûr appuyé par une aviation russe de plus en plus nombreuse et virulente.





    Plus au nord, Leningrad ainsi que toute la Finlande est désormais isolée du reste du territoire controlé par le Reich.





    Dans le sud, le long du Dniepr, rien de spécial si ce n'est un point qui m'avait totalement échappé au début:
    l'armée italienne a disparu et a été remplacée par les hongrois.
    De plus, les forces allemandes qui tenaient les alentours de Dnepropetrovsk ont été remplacées par les roumains.











    En Méditerranée centrale, l'ennemi a renoncé à envoyer des renforts supplémentaires en Sicile.
    Les transports italiens présents dans le port de Palermo et très endommagés au tour précédent
    sont partis dans le port d'Alger: ils s'y trouvent forcément puisque la distance à parcourir est pile de 17 hex.





    Ainsi, ils sont retrouvés par les sous-marins US et définitivement coulés. Il s'agisssait
    probablement d'une garnison italienne.
    D'autres attaques sous-marines sont lancées contre les ports de Tunis et de Naples.





    Au même moment, l'attaque sur Tripoli commence; la ville tombera au prochain tour.







    De l'autre coté, les forces de l'Axe entre au Maroc, c'est chaud.
    Le corps blindé de Leclerc est attaqué par l'aviation ennemie et prend 3 coups.





    L'armée alliée sait qu'elle va prendre cher mais décision est prise de défendre le Maroc et Casablanca.
    Dès que Tripoli tombera dans les mains de Montgomery, les allemands ne pourront plus longtemps
    maintenant tant d'avions sur ce front et les bombardiers US sont en route pour l'Afrique.






    En Angleterre enfin, le froid a presque suspendu les raids de bombardiers stratégiques qui, de
    toute façon, ont besoin de réparation et bientôt d'un "upgrade".

    Eisenhower (appelé aussi par les Rosbeefs, le Shérif) vient de poster son QG à Nottingham.


    La Royal Navy vient de procéder à un important upgrade et est prête à escorter 2 groupes de
    chasse vers le Maroc: le groupe US qui a été upgradé lui aussi et le groupe polonais.




    On termine par le bilan des pertes depuis le début de la partie:

  2. #62
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    14 décembre 1942 (T61):

    au Maroc, grosse surprise et gros soulagement: les Panzers SS ont disparu et les italiens refluent également.
    Ils ont probablement été impressionnés par notre dispositif défensif.
    Seul le CV US à Gibraltar a été attaqué par les bombardiers allemands à grand rayon d'action mais sans subir de pertes.





    Bien évidemment, aucune poursuite n'est lancée, tout juste un petit ajustement dans les montagnes de l'Atlas.
    Il y a des réparations à effectuer et les TAC US ne sont pas encore arrivés.






    Tout au nord, les renforts à destination de l'Afrique quittent enfin l'Angleterre.
    Finalement, seul le chasseur US fait partie du voyage, un second chasseur US étant prévu à
    partir des USA directement.
    Un corps d'infanterie britannique est aussi du voyage pour renforcer l'armée de Montgomery en
    vue de la conquête de la Sicile et la Sardaigne.





    Le bombardement stratégique du Reich a repris, quoiqu'avec une intensité réduite du fait des
    conditions climatiques mais il s'agit surtout d'entretenir les dégâts sur les industries déjà endommagées.
    De nouveaux objectifs (dont Hambourg) ne seront attaqués qu'à partir du printemps.








    Un froid polaire a recouvert la Russie comme l'année dernière en janvier.





    Toutefois, les unités de l'Axe qui subissent une perte d'efficacité sont surtout situées en
    Ukraine ainsi que quelques unités trop à l'est dans le nord.
    Le groupe centre de Manstein et Gudérian n'est quasiment pas affecté par les mauvaises
    conditions climatiques.






    L'offensive soviétique se porte donc dans le sud, il faut franchir le Dniepr.


    Cela commence avec le front de Joukov.
    Les chasseurs-bombardiers attaquent les positions tenues par une garnison au sud de Kiev mais
    l'attaque échoue de très peu.
    Puis le front de Konev s'ébranle à son tour contre les hongrois situés au nord-ouest de
    Dnepropetrovsk.
    A l'aide des meilleurs TAC de l'Armée Rouge, les russes détruisent un corps hongrois et
    franchissent le Dniepr.





    La place est libre pour une 3ième attaque à travers le Dniepr; un corps mécanisé de la Garde
    secondé par une armée russe et l'aviation tactique élargit la tête de pont sur la rive ouest du
    grand fleuve en détruisant un second corps hongrois.





    On notera que la ligne de l'Axe est double et ce sont les italiens qui se trouvent derrière.



    Au nord et au centre, l'offensive soviétique est plus limitée.
    Le front de Vatoutin, transféré dans le secteur de Vitebsk détruit un para allemand en avant des
    lignes ennemies et attaque Pskov qui tient. La Narva et le lac Peipous sont atteints.


    Le front de Rokossosky, dans le secteur de Minsk se contente lui aussi de détruire un para trop
    exposé puis colle à la ligne de front ennemie. C'est là que les allemands sont les plus forts.


    Quant au front de Meretskov, avec des unités de la Garde, il amorce une manoeuvre de flanc à
    travers les marais du Pripet qui sont complétement gelés durant cette période.











    On termine par la Méditerranée centrale où Tripoli change de camp.
    C'en est fini des colonies italiennes d'Afrique.





    Quant à l'aviation basée à Malte et les sous-marins, ils continuent à attaquer à tout va.



  3. #63
    Date d'inscription
    fvrier 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 303
    L'Allemand est foutu !
    La Tera me manque...

    - A mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite... avant que ça se gâte.
    Un taxi pour Tobrouk (1961) - M. Audiard

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages