Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Vous avez dit "Pacific" ?? Aar witpae - interdit à Gilles65
+ Répondre à la discussion
Page 13 sur 14
PremièrePremière ... 3 11 12 13 14 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 130 sur 133
  1. #121
    Date d'inscription
    dcembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    452
    De Kretschmer,
    J'ai eu un petit soucis d'ordinateur qui m'a fait perdre toutes mes sauvegardes du jeu
    Ouais c'est pas de chance...
    Ton AAR est super.
    Bon courage pour la suite .

  2. #122
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    152
    Janvier 1942 -Chine


    L’année 1942 commence en fanfare pour l’armée japonaise en chine par la réduction de la poche de Chengchow et la capture de plusieurs dizaines de milliers de soldats du KMT.
    Plus discrète est la progression de l’armée chinoise en provenance de Mongolie Intérieure qui marche manifestement vers Pékin.

    Bien que ces troupes aient été repérées par nos reconnaissances aériennes, nous avons simultanément sous-estimé leurs effectifs et sur-estimés les difficultés du terrain montagneux dont les troupes chinoises très légères semblent se jouer. Le résultat ne se fait pas attendre, la ville de Paotow défendue par 4 brigades de cavalerie est capturée et les unités japonaises refoulées avec de lourdes pertes. (2) Des unités de combat sont prélevées à Chengchow et envoyées par train à Pékin afin de constituer un front nord. Fin janvier un statu quo est obtenu après la perte de Kweisui au profit du KMT. (1)

    Au centre, les troupes ayant réduite la poche de Chengchow et notamment les régiments de chars rejoignent le groupe centre à Wuchang. Delà, de violente poussée sont opérées sur les troupes chinoises qui se sont avancées jusqu’aux faubourg de Wuchang. Dans les plaines à l’ouest de Wuchang, le support aérien est décisif. Petit à petit, la ville est dégagée. Mais on est encore loin de pouvoir reprendre Nanchang et son bassin minier.


    Enfin, sur la côte l’espoir de prendre rapidement le port de Wenchow s’évanoui rapidement. Malgré l’ampleur des effectifs japonais, et le fait que manifestement les Chinois sont privés de tout, et notamment d’une voie de repli, ceux-ci s’accrochent. Le mois de janvier se termine sans que les combats ne montent la moindre évolution en faveur des japonais, si ce n’est la prise progressive des lignes de fortification ennemie. Le 28 janvier, dernier assaut du mois, près de 1200 japonais étaient mis hors de combat contre seulement 300 chinois. Néanmoins des unités légères (brigades indépendantes) occupaient petit à petit l’arrière-pays et nettoyaient les axes routiers reliant la zone de Canton à celle de Shanghai.

    Ainsi, Hata le 30 janvier synthétisait la situation en ces termes.
    « Donnez-moi 3 divisions pour refouler ces pouilleux loin de Pékin et sécuriser mon flanc droit, et je me fais fort de reprendre l’offensive dès mars. Avec une armée je marche sur Sian, de l’autre j’encercle Changsha par le Sud, et avant mi 43, il ne restera à Tchang que son terrier de Chungking. »

    C’est avec circonspection que le commandant en chef du Groupe Sud, Terauchi, entendait le discours volontariste de Hata. Pour l’instant la ligne de Tojo est claire, pas une unité combattante ne sera transférée en Chine, l’ensemble du poids politique sera utilisé à transférer vers la Birmanie et vers les Carolines les unités de combat disponible.


  3. #123
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    152
    Janvier 1942 - Philippines


    Le 3 janvier, après avoir régulièrement bombardé les positions américaines, les japonais lancent une attaque en règle sur Clark Field. En sus des troupes philippines, les américains disposent de deux puissants bataillons de char et d’un régiment d’infanterie, et surtout de 2 lignes de fortifications. Néanmoins les sapeurs japonais bien entrainés neutralisent les points d’appuis américains les rendant inutiles. La journée s’achève sur un match nul, 1500 hommes hors de combat de chaque côté.
    Pendant tout le mois de janvier, les troupes japonaises et américaines s’affrontent pour le contrôle de ClarkField. A la fin du mois, la base résiste encore à la grande déception de l’état-major japonais.
    Néanmoins, afin de contourner la situation, de petites unités de combat de la marine sont débarquées à l’extrême sud de Luzon, et s’apprête à remonter vers Manille.

    Dernière modification par kretschmer ; 17/11/2017 à 15h45.

  4. #124
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    152
    Opération MI

    Partant de Truck, un premier groupe aéronaval constitué du Zuikaku, du Shokaku et du Kaga appareille vers le Nord, officiellement pour rejoindre la flotte en charge de la protection du Japon. Il ravitaille en grand secret à Marcus ou l’attendent des pétroliers ravitailleurs et 30 cargos chargés d’hommes et de matériels. En route en provenance du japon, un second convoi lourdement protégé transporte lui des ingénieurs, des techniciens, deux radars et une cinquantaine d’avion en caisse.

    Pendant ce temps, le 10 janvier, les cuirassés Yamashiro et Mutsu, accompagnés de 8 croiseurs lourds et de 3 croiseurs légers encerclent l’atoll de Wake qu’ils rasent sous leurs obus de 360 et 203mm. Viennent derrière les transports de troupes qui déposent les groupes d’assauts de marine, 4000 hommes qui montent à l’assaut des américains. Les pertes sont légères, privés de tout, isolé depuis près d’un mois, les hommes du 1er bataillon de Marine se rend presque sans combattre.

    Peu après, cette flotte est ravitaillée par une flotte de pétroliers en provenance de Truck et remonte ensuite vers Marcus.


    Le 20 janvier, sous un ciel chargé, les trois Porte-Avions d’escadre lancent leurs appareils en direction de Midway, ils sont chargés non pas de bombes mais de torpilles et de bombes anti-blindages car malheureusement, un sous-marin qui surveille les approches de Midway depuis le début du mois a repéré une flotte importante mouillée devant l’atoll.

    L’aéronavale US passe à l’attaque


    Peu avant midi, les siresnes de la base retentissent quand 73 torpilleurs, 40 bombardiers en piqués et 60 chasseurs sont repérés tel un noir essaim. Les aviateurs repèrent alors 6 ou 7 immenses transports de troupes ainsi qu’une dizaine de destroyers et de croiseurs légers tandis qu’une noria d’embarcations décharge manifestement sur l’île des marine et leur matériel.

    Les avions foncent sur la flotte américaine, le transport de troupe Kota Pinang encaisse 3 bombes et brûle sévèrement, le transport de troupe Alchiba encaisse 2 torpilles et coule, tandis que le cargo Henry S. Grove encaisse 4 bombes et une torpille, il est réduit à l’état d’épave incendiée. Dans le même temps, les destroyer Downes et Selfridge, les dragueurs de mine Southard et Breese sont bombardés et lourdement endommagés tandis que le destroyer Monaghan se brise en deux à l’impact d’une torpille et coule avec tout son équipage.

    Le destroyer Monaghan en route vers Midway avec les renforts des Marines.


    A bord du Zuikaku, Yamaguchi qui est en charge de l’opération hésite à faire demi-tour, les renforts ennemis sont manifestement arrivés, malheureusement à quelques jours prêts nous les devancions…
    Avec seulement 3 porte-avions, il n’est pas de taille à affronter une contre-attaque de l’aéronavale US. De plus les stocks de munitions et les infrastructures aptes à ravitailler ses cuirassés et ses porte-avions se trouvent soit au Japon, soit à Truck, c’est loin… Et il est impensable d’envisager la conduite d’un blocus si loin de tout, ni de mobiliser la flotte pour ce blocus alors que chaque jour compte.
    Néanmoins, après une longue hésitation, il décide de poursuivre l’opération amphibie.

    Le lendemain, la flotte ennemie n’est pas repérée, si ce n’est les épaves éventrées des 4 transports de 6000 tonnes et des 3 destroyers de 1300 tonnes coulés la veille. La flotte de bombardement (Yamashiro, Mutsu et leurs croiseurs) bombarde Midway, les Catalinas présents sur place sont détruits ainsi que l’aérodrome mais manifestement les pertes humaines sont légères.

    Le 22, les troupes d’assaut japonaises (le 51 et le 53 Naval Guard ainsi que le 1er Kure) débarquent sous le feu ennemi. Les japonais semblent se battre à 1 contre 1, dos à la plage, face à un ennemi bien enterré. Cependant cet ennemi semble totalement désorganisé et choqué sous l’avalanche de bombes et d’obus tombés pendant la nuit.
    En une journée 1800 japonais sont mis hors de combat, 63 section d’assaut disparaissent totalement. Néanmoins à la fin de la journée, toutes les tranchées ennemies ont été capturées, les bunkers détruits à la grenade et les troupes japonaises encerclent désormais le port et la piste d’atterrissage.

    Les avions de l’aéronavale vont alors quotidiennement bombarder les marines. Chaque nuit, en dépit de la crainte d’une contrattaque navale, les cuirassés et les croiseurs illuminent le ciel avec leur artillerie.
    Pendant deux jours, les américains vont bombarder la plage ou les japonais se rassemblent. En dépit des pertes, les japonais se réorganisent, les hommes sont réaffectés aux officiers survivants tandis que des cargos un flot ininterrompu de munition vient rééquiper les hommes.
    Le 25 janvier, un assaut bien organisé oppose 3000 japonais ultra motivé (bien qu’ils soient 5000 à s‘être embarqué dans leurs flotte d’assaut) à 3000 marines affamés, choqués et désorganisés. Au prix de 300 pertes, les japonais capturent la base et font 2000 prisonniers.
    C’est alors que la seconde flotte de transport chargé d’essence, d’avions et de matériel arrive à point nommé en provenance du japon et commence à débarquer son chargement sur un minuscule attol qui prend vite l’apparence de la place de Broadway un vendredi soir.

    Déployés à Midway, les Mavis portent les yeux de l’Empereur au cœur du Pacifique américain.


    Soucieux, de protéger ses précieux cargos, Yamaguchi décide de maintenir son groupe aéronaval à Midway, chaque jour les hydravions de patrouille déployés à Midway s’envolent vers Pearl Harbor avec appréhension, mais rien à l’horizon. Ce n’est que le 28 janvier qu’il décidera de repartir vers Truck et de nouvelles offensives…

  5. #125
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    152

  6. #126
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    A Vesoul, bien sûr !
    Messages
    228
    Tu as réussi à prendre Midway d'assaut !!!!
    Félicitations ! Et triple ration de sake !
    Comprenez, une supposition que les Allemands reculent...Crac ! On est là !
    - Pour les empêcher de reculer ?
    - Non pour euh.......la t'naille, quoi.

  7. #127
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    152
    Merci chef!

  8. #128
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    A Vesoul, bien sûr !
    Messages
    228
    Et pour la suite, tu mets Pearl Harbour au menu ou tu te recroquevilles sur la sphère de coprospérité de la grande Asie orientale ?
    Comprenez, une supposition que les Allemands reculent...Crac ! On est là !
    - Pour les empêcher de reculer ?
    - Non pour euh.......la t'naille, quoi.

  9. #129
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    152
    @Chef Chaudard, Je débarque à Frisco, j'ai toujours réver d'aller à Vegas. Blague à part, la partie a presqu'un an d'avance sur l'AAR et ca fait un moment que mes rêves de grandeur ont été ramené à plus juste mesure


    Janvier 1942, Opération La Pérouse


    Avec la chute de Midway, et donc de fait la sécurisation des communications entre le japon et les Carolines, pouvait commencer la bataille que l’état-major impérial pensait décisive :

    D’un côté, vers le levant, les américains, leur industrie, leurs navires, leur opiniâtreté !
    De l’autre, vers le couchant, les anglais les effectifs innombrables du Commonwealth, et la base industrielle indienne, désespérément proche de notre futur poumon économique, à savoir la Malaisie et Sumatra

    Entre les deux, l’Australie, un formidable potentiel camp retranché et base arrière pour une riposte à venir.

    Pour ce faire, deux opérations :

    L’opération Broadway, j’y reviendrai, et l’opération La Pérouse.

    L’objectif de l’opération La Pérouse : tronçonner le Pacifique du Nord au Sud, isoler l’Australie, et faire en sorte que les Américains n’aient comme unique base de départ de leur offensive que les petites iles des Fidji et de la Polynésie.

    ***

    Notre objectif est donc le suivant :
    Février, prendre Rabaul, Guadalcanal et Port Moresby.
    Mars-Avril, débarquer en Nouvelle Calédonie, et conquérir avant qu’elle puisse être trop renforcée la totalité de l’île.
    A partir de mai 42, neutraliser par l’aéronavale et l’aviation de Nouméa la zone de communication Fidji – Australie.

    Pour ce faire, la 4ème division d’infanterie est envoyée du Japon et doit prendre Rabaul, Port Moresby puis être la tête de l’invasion de la Nouvelle Calédonie.

    En support de l’opération, la Marine Impériale envoie à partir de Truck 3 Porte-avions (Akagi, Hiryu, Soryu), 7 cuirassés, 11 croiseurs et 34 destroyers. Au préalable, 10 sous-marins sont déployés entre la Nouvelle Guinée et les Salomon afin de repérer l’arrivée d’une potentielle oposition.
    La flotte de l’opération MI (3 porte-avions, et 2 cuirassés) rejoindra l’offensive après ravitaillement à Truck.

    Le 31 janvier tout ce petit monde entre dans les mers du sud pour une offensive dont tout l’état-major sous-estime encore l’ampleur, le coût et l’impact ; commence alors tranquillement une bataille qui, bien que ses protagonistes l’ignorent encore, sera placée par les historiens sur le même plan que la Bataille de France, Stalingrad ou Overlord…



  10. #130
    Date d'inscription
    dcembre 2011
    Localisation
    Sud-est
    Messages
    452
    De kretschmer,
    A partir de mai 42, neutraliser par l’aéronavale et l’aviation de Nouméa la zone de communication Fidji – Australie.
    3 CV pour tes opérations dans cette zone est bien trop léger comme dispositif à mon gout...
    Faut pas oublier qu'en mai le ricains peut mettre 4 voir 5 CV sans compter la multitude d'avions basés à Nouméa !
    Prendre Nouméa ne sera pas une mince affaire.

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages