Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Wite - à l'est rien de bien nouveau
Affichage des résultats 1 à 10 sur 88

Mode arborescent

  1. #1
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 786

    Wite - à l'est rien de bien nouveau

    Le 22 juin 1941, face à un danger imminent d'invasion soviétique que tout observateur impartial n'a pu que constater, le IIIème Reich se lance de manière préventive et afin de préserver la paix du monde à l'assaut du soi-disant paradis des prolétaires. Il s'agit avant tout de préserver la civilisation occidentale des méfaits maintes fois avérés du judéo-bolchevisme.

    Incroyable ce que l'on peut sortir comme c... en deux phrases ; j'aurais dû faire de la politique. Bref, je m'égare. Voici maintenant l'histoire de cette guerre menée contre un redoutable adversaire, déjà renommé pour ses exploits au sein de l'aéronavale japonaise et dans les steppes de Russie du côté des bons aryens, j'ai nommé dirty « the red beast » harry.

    Juin 1941 :

    Le 22 juin à l'aube, les troupes allemandes se jettent sur un adversaire qui se liquéfie en quelques jours.

    Sur le Niémen, avec le concours de la Luftflotte 1 de Keller, la 18ème Armée de Küchler enfonce les défenses soviétiques. La 16ème Armée de Busch en fait de même dans la direction générale de Kaunas. Dans les gigantesques brèches pratiquées par l'infanterie allemande, Leeb, patron du Groupe d'Armées nord, lance le panzergruppe 4 aux ordres de Hoepner. En deux jours, les XXXXIème et LVIème Panzerkorps de Reinhardt et Manstein explosent quelques divisions blindées et motorisées soviétiques sur la route de Riga et s’emparent de la ville le 25 juin. Le choc est tellement violent que, dans les combats des premières 24 heures, la 23ème division blindée se désintègre littéralement sous les assauts de la 217ème ID. Les trois divisions de Reinhardt s'emparent de Riga sans coup férir et, dans la foulée, la 1ère PzD volatilise la 22ème division du NKVD à l'est de la ville.

    Les unités du Panzergruppe 4 foncent ensuite vers le nord, en longeant le golfe de Riga, dans la direction de Tallinn. Durant quelques jours, Hoepner se trouve dans une situation délicate avec des morceaux de divisions échelonnés sur près de 250 km entre Riga et la capitale estonienne, avec un mince couloir que les Soviétiques pourraient couper assez facilement. En effet, alors que le gros de la 18ème Armée se regroupe sur Riga et sécurise les arrières des troupes blindées, la 16ème Armée avance en direction de Kaunas dont elle s'empare le 28 juin.

    Le gros de l'attaque du 22 juin est l’œuvre du Groupe d'Armées centre de Bock, appuyé par la Luftflotte 2 de et ses IIème et VIIIème Fliegerkorps. Il s'agit dans un premier temps de prendre au piège les troupes soviétiques massées dans le saillant de Bialystok. Au nord du saillant, la 9ème Armée de Strauss ouvre le passage au Panzergruppe 3 de Hoth, qui s'empare en deux jours de Vilnius et fonce vers Minsk, atteint le 25 juin par le 57ème PzK de Kuntzen. Les Allemands ne peuvent dans un premier temps s'emparer de la ville défendue par deux divisions de fusiliers bien retranchées.

    En parallèle, de l'autre côté du saillant, la forteresse de Brest-Litovsk est emportée en quelques heures par l'infanterie du Panzergruppe 2. Les unités mobiles de Guderian empruntent alors la brèche ainsi créée pour foncer vers Minsk, font sauter les bouchons soviétiques sur la Pina puis la Shara et rejoignent les pointes avancées de Hoth devant Minsk dans la nuit du 25 au 26 juin, prenant ainsi au piège plusieurs dizaines d'unités soviétiques.

    Dés le 26 juin, les 4ème et 9ème Armées commencent à nettoyer la poche, faisant prisonniers des dizaines de milliers de soldats soviétiques et s'emparant d'un énorme matériel. Pendant ce temps, Hoth et Guderian encerclent Minsk et poussent des pointes vers Mogilev. Le premier franchit la Berezina à Borisov, le second à Bobruisk, les bouchons placés sur la rivière par les Soviétiques n'ayant pas résisté plus de quelques heures.

    En Ukraine, Le Groupe d'Armées sud de Rundstedt se heurte aux plus fortes concentrations blindées de l'Armée rouge. Au nord de Lvov, des éléments d'infanterie des 6ème (Reichenau) et 17ème (Stülpnagel) Armées percent les premières lignes soviétiques, ouvrant ainsi le passage au Panzergruppe 1 de Kleist, dont l'objectif est de coincer contre les Carpathes les forces ennemies massées autour de Lvov et de Stanislav. Kleist n'engage dans les premiers jours de l'offensive qu'une partie de ses forces, ce qui limite sa puissance de pénétration et lui enlève la capacité d'effectuer le vaste encerclement prévu par l'OKH.

    Comme prévu, les blindés allemands obliquent vers le sud et Tarnopol dont ils s'emparent, mais ne peuvent atteindre Chernovtsy et boucler l'encerclement programmé. Un étroit passage reste ouvert pour l'éventuelle évacuation d'une partie des troupes soviétiques. Pendant deux jours, à Brody, un régiment de la 16ème PzD subit les assauts de deux divisions blindées et d'une division de cavalerie qui finissent par le repousser, ouvrant pendant quelques heures une autre porte de sortie aux unités stationnées autour de Lvov.

    Le 26 juin, Rundstedt prend des mesures énergiques pour débloquer la situation. Le gros de la 6ème Armée avance vers Rovno alors que la 17ème vient renforcer le Panzergruppe 1 qui de son côté engage ses unités demeurées en réserve durant les jours précédents, soit le XIVème PzK (SS Wiking et 9ème PzD), la LSSAH et les 16ème et 25ème motorisées.

    De plus, la 11ème Armée de Schobert démarre de ses positions au sud de Chernovtsy pour venir donner la main à Kleist et laisse les Roumains se débrouiller comme des grands pour franchir le Prut abandonné par les Soviétiques et poursuivre ces derniers en retraite vers le Dniestr, Kishinev et Odessa. Un nombre important d'unités ennemies est définitivement encerclé dans la poche de Lvov.










    Dernière modification par Yves ; 09/04/2016 à 14h09.

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages