Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Wite - à l'est rien de bien nouveau
+ Répondre à la discussion
Page 6 sur 8
PremièrePremière ... 4 5 6 7 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 51 à 60 sur 78
  1. #51
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 8 au 14 janvier 1942 :

    Aucun changement n'intervient sur la ligne de front, seule l'aviation soviétique continuant à manifester une certaine activité, toujours à grands dommages pour elle, avec 225 avions perdus contre 9 aux différentes aviations de l'Axe.

    On peut noter le remplacement au commandement du Groupe d'Armées Centre de Bock par Jodl, qui est en quelque sorte une bille en tant que commandant sur le terrain, mais bon le garçon est fort obéissant et politiquement sûr et puis on ne discute pas les ordres par définition marqués du sceau du génie venus d'en haut.









  2. #52
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 15 au 21 janvier 1942 :

    Le front reste stable, même si les Soviétiques massent des troupes devant Moscou, ce qui oblige les 2ème et 3ème PzArmeen à laisser des unités en première ligne pour étayer les défenses des 2ème et 9ème Armées.



    Il en est de même sur le Mius où la 1ère PzArmee joue le même rôle vis-à-vis de la 11ème Armée et du Corps de montagne roumain.











  3. #53
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 22 au 28 janvier 1942 :

    Au commandement du Groupe d'Armées nord, Leeb est viré et remplacé par Bock, lui-même limogé peu de temps auparavant et remplacé par Jodl, dont il n'a pour le moment pas été possible de se débarrasser, à la tête du Groupe d'Armées centre.

    Cela ne change pas grand-chose à la situation sur le front où les positions restent figées, les Soviétiques hésitant visiblement à entreprendre des opérations offensives.

    Comme toujours dans ce cas, c'est leur aviation qui bombarde copieusement, notamment devant Moscou et dans le sud du front. Cela permet aux escadrilles de chasse de la Luftwaffe et aux unités de la Flak d'améliorer leurs scores, avec au total la destruction de 207 avions soviétiques, les forces aériennes de l'Axe perdant de leur côté 8 appareils, sans compter les quelques pertes subies par les unités terrestres lors des bombardements .









  4. #54
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 29 janvier au 4 février 1942 :

    La mois de janvier aura été finalement assez tranquille pour les troupes de l'Axe, perturbées uniquement par de nombreux raids aériens qui leur causent certes des pertes sensibles, mais font fortement grimper les chiffres de destructions d'appareils soviétiques.

    Dans les état-majors allemands, on commence à préparer la suite de la campagne d'hiver qui vise à se donner de bonnes bases de départ pour la prochaine offensive d'été. Pour cela, trois objectifs ont été fixés : Kalinine, Tula et l'ensemble Stalino-Makeevka-Gorlovka dont l'Axe devra s'emparer avant mai 1942.









  5. #55
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 5 au 11 février 1942 :

    Deux mois après le choc thermique de décembre, la Wehrmacht commence à retrouver des capacités offensives et déclenche localement quelques attaques destinées à ébranler les défenses soviétiques.

    Au nord de Kalinine, à Likhoslavl, les 3 divisions du LVIème PzK bousculent une division de fusiliers et une brigade blindée.

    Au sud de la ville, le XXXIXème PzK contraint au recul 2 divisions de fusiliers et démolit une région fortifiée.

    À 30 km à l'ouest de Moscou, l'attaque de 5 divisions des XXIIIème et XXXXIIème Corps échoue devant la résistance de 3 divisions de fusiliers fortement retranchées.

    Au confluent entre l'Oka et la Nara, le XXXXVIème PzK étrille avec l'aide de la 10ème motorisée un Corps de cavalerie et 2 brigades blindées. Devant la violence de l'attaque, l'unité de cavalerie et une des brigades de tanks cèdent à la panique et plus de soixante carcasses de chars soviétiques se consument dans le paysage neigeux.

    À Kupyansk, sur l'Oskol, le LVème Corps met en déroute la 336ème fusiliers.

    Les affrontements les plus sérieux ont lieu sur le Kalmius où les Soviétiques lancent des contre-attaques qui bousculent la 101ème chasseurs. L'ennemi engage dans l'opération, outre 3 divisions de fusiliers, ses 3ème et 5ème Corps de cavalerie qui avancent à l'ouest de la rivière. Le choc en retour est violent puisque Kleist contre-attaque avec ses IIIème et XXXXVIIIème PzK qui reconduisent les unités soviétiques, dont les 2 Corps de cavalerie précités, sur la rive gauche du Kalmius, avec là aussi à la clé la perte de plus de 60 chars.











  6. #56
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    2 au 18 février 1942 :

    La Wehmacht et ses alliés poursuivent, dans un froid intense, leur travail de sape.

    Les XXXXIème et LVIème PzK parviennent devant Kalinine après avoir démoli une région fortifiée, mis en déroute une brigade blindée et repoussé une division de fusiliers. La 4ème PzArmee a tout de même dû engager ses 6 divisions pour obtenir ce résultat. Ses tankistes peuvent apercevoir à travers les chutes de neige la ville dont ils sont encore séparés par un obstacle de taille, la Volga.



    Le XIIème Corps (9ème Armée) et le XXXXVIIème PzK (2ème PzArmee) avancent péniblement au nord-ouest de Tula où ils bousculent un ensemble hétéroclite d'unités des 10ème et 21ème Armée soviétiques.
    3 autres ID du XIIème Corps progressent également de 15 km au sud-ouest de la ville.



    Furieusement bombardés par l'aviation soviétique, les IIIème, XXXXème et XXXXVIIIème PzK (1ère PzArmee) tentent de prendre les défenses ennemies en enfilade derrière Stalino, toujours solidement tenue par une division de fusiliers, une brigade blindée et une région fortifiée et que les moyens de Kleist lui interdisent d'emporter de front. Dans le même temps, le XXXXIXème Corps de montagne (17ème Armée) déloge de ses positions devant la ville la 333ème fusiliers.













  7. #57
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 19 au 25 février 1942 :

    Les forces de l'Axe lancent plusieurs attaques sur l'ensemble du front mais leur progression est laborieuse, la météo favorisant plutôt la défense.

    Les Finlandais avancent très lentement vers Cherepovets, mettant en déroute les 2ème et 303ème divisions de fusiliers, mais ne parvenant pas à briser les défenses ennemies.

    Les XXXXIème et LVIème PzK parviennent péniblement, avec l'aide de l'infanterie de la 16ème Armée, à atteindre Kalinine. Hoepner doit lancer ses panzers dans des assauts frontaux pour lesquels ils ne sont guère conçus. Plusieurs divisions de fusiliers et brigades blindées soviétiques sont balayées, mais l'ennemi a bien organisé sa défense en profondeur. Il est donc inenvisageable de prendre la ville d'assaut et son encerclement reste un objectif encore très lointain.

    Un peu plus au sud, la 3ème PzArmee teste également les défenses ennemies, mais malgré une avance d'une quinzaine de km, ne peut atteindre la voie ferrée entre Moscou et Kalinine.



    Guderian se heurte aux mêmes difficultés devant Tula que Hoepner devant Kalinine. Là également, au nord-ouest et au sud-ouest de la ville, les Soviétiques sont repoussés, mais leurs défenses demeurent compactes et difficiles à entamer.



    Aventuré en pointe à l'est de Stalino, le XXXXVIIIème PzK (11ème PzD, 16ème motorisée et LSSAH) est violemment attaqué par plusieurs divisions de fusiliers et 3 Corps de cavalerie. À deux reprises, les panzers et fantassins portés sont tout près de céder devant la furia ennemie. Les Soviétiques sont largement supérieurs en infanterie et artillerie et presque à parité en chars. Seule la Luftwaffe surclasse encore largement l'aviation ennemie. Alerté par Kempf, Kleist ordonne le recul momentané du Corps blindé épuisé et à cours de ravitaillement, ce qui interrompt l'avance allemande vers le nord-est. De leur côté, les XIVème et XXXXème PzK cherchent vers l'est un point faible dans le dispositif soviétique et parviennent à progresser d'une trentaine de km, mais sans pouvoir percer et en faisant face à une opiniâtre résistance ennemie.











  8. #58
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 26 février au 4 mars 1942 :

    Dans des conditions climatiques toujours très rudes, les troupes de l'Axe tentent de poursuivre leur laborieuse progression.

    Sur la route de Cherepovets, mais encore séparés de la ville par une bonne centaine de km, les Finlandais avancent très lentement vers l'est. Une attaque de 3 DI bouscule notamment la 1ère division de cavalerie de la Garde.

    La 4ème PzArmee s'échine à approcher Kalinine, LVIème PzK au nord et XXXXIème au sud. L'avance respective des deux Corps blindés n'est que de 15 km, face à une vigoureuse résistance des fusiliers soviétiques. Reinhardt laisse même 20 chars sur le terrain et une centaine d'autres sont endommagés. Les Soviétiques lancent de leur côté une contre-attaque entre les deux PzK en engageant contre les 79ème et 96ème ID du LIème Corps 4 divisions et une brigade de fusiliers. Les landsers ne bronchent pas et mettent hors de combat plus de 2000 hommes.



    Le XXIVème PzK ne peut avancer que de 15 km au sud de Tula, les XXXXVIème et XXXXVIIème étant hors d'état d'attaquer au nord-ouest de la ville.

    Les combats sont féroces autour de Stalino, la possession de l'agglomération étant vitale pour les deux camps. À l'ouest de la ville, le XXXXIXème Corps de montagne est pris à partie par 5 divisions de fusiliers. Secouées, les 3 divisions attaquées tiennent bon. Quelques jours plus tard, dans le même secteur, Kuebler, le chef de Corps, lance à l'assaut ses six divisions, dont les 1ère et 4ème de montagne, assaut que les Russes repoussent à leur tour. Kuebler fait alors rétrograder plusieurs de ses unités pour regrouper ses forces.

    Au sud-est de la ville, la 1ère PzArmee échange quelques amabilités avec l'ennemi. Le XXXXVIIIème PzK est cette fois battu par 3 Corps de cavalerie auxquels ont été adjointes rien moins que 6 divisions de fusiliers et une brigade blindée. La 11ème PzD, la 16ème motorisée et la LSSAH doivent se retirer en laissant 1500 hommes sur la carreau.

    Les Allemands prennent leur revanche avec l'entrée en lice des IIIème et XXXXème PzK qui mènent plusieurs attaques sur la Kalmius et devant Stalino et qui mettent en déroute plusieurs unités ennemies dont des 3ème et 18ème Corps de cavalerie encore un peu fragiles semble-t-il.











  9. #59
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Messages
    2 766
    Du 5 au 11 mars 1942 :

    Avec l'aide du XXXIXème PzK « prêté » par Hoth, la 4ème PzArmee parvient à isoler Kalinine en y enfermant deux divisions et une brigade de fusiliers. Une première contre-attaque soviétique se brise au nord de la ville sur la LVIème PzK avant que le XXXIXème PzK, après la rupture par l'infanterie de la 16ème Armée des premières lignes ennemies, réalise une percée de plus de 30 km de profondeur et concrétise l'encerclement.



    La 2ème PzArmee pousse lentement ses pions vers Tula. Elle avance de 15 km au nord-ouest de la ville et opère une progression plus significative de 30 km au sud-est.



    La 9ème Armée et la 1ère PzArmee bataillent toujours autour de Stalino qui s'avère être un obstacle plus que coriace. Le XXXXIXème Corps de montagne bouscule deux brigades blindées au nord-ouest de Gorlovka tandis que le IIIème PzK disperse plusieurs divisions de fusiliers à l'est de Stalino et tente de prendre à revers l'ensemble du complexe urbain.











  10. #60
    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    A Vesoul, bien sûr !
    Messages
    226
    Je n'en reviens pas de voir comment tu as survécu au premier hiver !
    Quel est ton secret, grand mage ?
    Comprenez, une supposition que les Allemands reculent...Crac ! On est là !
    - Pour les empêcher de reculer ?
    - Non pour euh.......la t'naille, quoi.

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages