Warning: Illegal string offset 'name' in [path]/includes/functions.php on line 6112
Maman, raconte moi une histoire!
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 4
PremièrePremière 1 2 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 38
  1. #11
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    T10:
    - Corinthe ne fait rien d'autre que de placer 2 Prepare Card faces cachées dont 1 au prix d'une carte défaussée.
    - Delian League détruit de nouveau la flotte corinthienne mais cette fois en Messenian Gulf (DL 1).
    Décidément ... !!!
    - Sparte construit une trirème en Icarian Sea (S 1): "Tremblez, mortels de Chios et femmelles de Lesbos, nos guerriers aux torses huilés et bronzés arrivent!!!"
    Cette construction permet à Sparte de révéler une Prepare Card pour faire un redéploiement stratégique. 3 unités spartiates sont retirées de la carte (la trirème de Dodecanese et les 2 hoplites de Messenia et Argos) pour être reconstruits de façon séquentielle: la trirème est déployée en Messenian Gulf (S 2), prenant ainsi la place de la trirème corinthienne venant juste d'être détruite, 1 hoplite est redéployé en Arcadia (S 3) et 1 autre en Boetia (S 4).
    Puis Sparte défausse une carte pour placer une Prepare Card face cachée.
    - Athènes continue d'entretenir sa flotte en Euboean Sea au prix d'un jeton de corruption (A 1) puis joue un Event qui lui permet de construire une flotte en Hellespont (A 2) et de lancer une attaque navale sur Icarian Sea (A 3) où se trouve une trirème spartiate.
    Seulement, voilà, Sparte a plus d'une carte dans sa manche et révèle une Prepare Card qui empêche la destruction de sa flotte (et paf, dans ta tronche, vil Athénien!!).
    Athènes termine piteusement en défaussant une carte pour placer une Prepare Card face cachée.

    Dernière modification par rominet ; 25/11/2016 à 16h16.

  2. #12
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    T11:
    - Corinthe révèle la Prepare Card Thèbes qui lui permet de fonder une cité en Beotia (C 1).
    Puis Corinthe révèle une autre Prepare Card Megara qui déclenche la révolte et permet de construire un hoplite en Megara (C 2).
    Ceci permet de déclencher une troisième Prepare Card qui permet de redéployer le hoplite nouvellement créé en Attica (C 3): Attica est verouillé maintenant.
    Enfin, Corinthe reconstruit sa flotte en Gulf of Corinth (C 4), isolant de nouveau les 2 hoplites jaunes dans le Péloponnèse.
    - Delian League riposte brillamment en construisant une flotte en Adriatic Sea.
    Ceci permet de déclencher une Prepare Card pour un redéploiement stratégique majeur: la trirème d'Adriatic Sea ainsi que les 2 hoplites de Elis et Achae* sont retirés du plateau et reconstruit séquentiellement: d'abord, 1 hoplite en Italia (DL 2), puis une trirème en West Mediterranean Sea (DL 3) puis 1 hoplite en Syracusae (DL 4).
    Le Statut athènien Sicily posé au T8 est maintenant actif: pas bon du tout pour les Oligarchs.
    - Les habitants de Chios peuvent pleurer maintenant; ils ont misé sur le mauvais cheval!!
    Sparte détruit la cité de la Delian League à Chios (S 1).
    Gain de 1 VP pour Oligarchs.
    Puis Sparte défausse une carte pour placer une Prepare Card face cachée.
    - Athènes défausse 2 cartes de sa main pour des jetons de corruption: 1 en Euboea (A 1) comme d'hab et 1 à Samos (A 3): tiens, tiens, ... .
    Puis Athènes détruit la flotte corinthienne en Thracian Sea (A 2).
    Enfin, 1 carte est défaussée pour placer une Prepare Card face cachée.

    Score: Oligarchs 13/Demos 20





    * Brillante manoeuvre car DL fait 1 pierre-2 coups: elle redéploie ses unités pour un gain important en Sicile tout en les sauvant de la rédition par manque de ravitaillement dans le Péloponnèse.

  3. #13
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    T12:
    - Corinthe révèle sa Prepare Card Thebean Forces pour construire un hoplite en Boetia (C 1). Pour cet effet, le hoplite utilisé est celui placé à Corinth.
    Puis Corinthe joue l'Event Revolte de Ionia. La cité de la Delian League à Lesbos est détruite (C 2).
    Gain de 1 VP pour Oligarchs.
    - La Delian League révèle sa Prepare Card Samos pour y construire une nouvelle cité (DL 1) en lieu et place du jeton de corruption bleu qui est retiré du jeu.
    Puis DL place le Status Propontis: + 2 VP si unité de Demos ravitaillée dans ou adjacente à Propontis et Oligarchs non (DL 2). Ce statut est actif.
    - C'est à Sparte de déclencher une nouvelle opération stratégique.
    Sparte révèle une Prepare Card qui lui permet de redéployer 2 unités sur la carte.
    La trirème de Messenian Gulf et le hoplite de Arcadia sont retirés.
    Puis Sparte construit un hoplite à Chios (S 1) (on en profite au passage pour massacrer une moitié et déporter l'autre moitié de la population dans les mines de sels de Tibana) puis une trirème en Aegean Sea (S 2).
    Enfin, Sparte construit un hoplite en Euboea (S 3), pris à Megara. Le jeton de corruption bleu est retiré du jeu.
    Le Statut athénien Saronic Gulf, posé au T9, est donc neutralisé. Et compte tenu de la résilience des hoplites spartiates (Statut "j'y suis, j'y reste"), ça risque de durer.
    - Athènes défausse 2 cartes de sa main pour entretenir ses 2 flottes en Euboean Gulf et en Hellespont (A 2 et A 1).
    Puis Athènes joue un Event qui force toutes les factions (Athènes compris) à défausser 1 carte de leur pioche puis Demos marque 2 VP.

    Score: Oligarchs 14/Demos 22



    C'est la fin du tour 12 donc on fait les comptes:
    Les Oligarchs ont 6 cités donc marquent 6 PV.
    Les Demos ont 3 cités plus 2 Status (Sicily et Propontis) donc marquent 7 PV.


    Score: Oligarchs 20/Demos 29


    L'écart s'est accru à 9 pts: les Oligarchs évitent la défaite par KO à 1 pt près!!
    Il faudrait un miracle pour inverser la tendance d'ici 3 tours. Pourtant ... .

  4. #14
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    T13:
    Comme vous allez le constater durant ce tour, le joueur athénien va commentre une petite erreur pour le ravitaillement de sa flotte en Hellespont; la photo illustre donc une situation qui ne respecte donc pas rigoureusement la règle.
    Cela dit, on verra que ça ne changera pas grand chose au résultat final.


    - Corinthe joue un Event qui lui permet de fonder une nouvelle cité à Chios (C 1), précédemment vidée de ses anciens habitants .
    Puis, une carte est défaussée pour placer une Prepare Card face cachée.
    - Delian League construit un hoplite à Samos (DL 1).
    - Sparte détruit ce hoplite juste créé à Samos (S 1).
    Gain de 1 VP pour Oligarchs à cause du Status spartiate.
    - Athènes veut alors déclencher une Sea Battle pour détruire la trirème spartiate en Icarian Sea.
    Mais la présence de la trirème rouge en Icarian Sea empêche justement le ravitaillement de venir de la cité jaune de Samos, il faut donc qu'il vienne d'Athènes.
    Athènes a donc défaussé une carte pour placer un jeton de corruption en Troad (A 2) mais a oublié d'en défausser une autre pour placer un jeton de corruption en Thessalia (A 3), ce qui au passage, aurait également préservé la trirème bleue en Euboean Gulf d'être éliminée en fin de tour.
    Donc dans la partie, Athènes aurait dû défausser une carte supplémentaire de sa main; cela dit, comme Athènes va finir la partie avec 5 cartes en main, on va dire que ce n'est pas grave; ça aurait dû faire 4.
    Athènes peut alors détruire la flotte spartiate en Icarian Sea (A 1).

    Score: Oligarchs 21/Demos 29


  5. #15
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    T14:
    - Corinthe dévoile une carte économique qui force toutes les factions (sauf Corinthe) à défausser 2 cartes de leur pioche. Puis les Oligarchs gagnent 1 VP.
    Corinthe pose alors un Status: + 2 VP si Beotia et Attica sous contrôle Oligarchs et non Demos.
    Ce sera probablement le seul Status à VP des Oligarchs à scorer de la partie.
    - Delian League reconstruit un hoplite à Samos (DL 1).
    - Sparte redétruit ce hoplite, lol (S 1).
    Gain de 1 VP pour Oligarchs à cause du Status spartiate.
    - Athènes construit un hoplite à Argos (A 1). Corinthe est à nouveau menacée.
    Athènes défausse aussi une carte de sa main pour placer un jeton corruption en Troad (A 2): pas visible sur la carte mais il a bien été placé. Le ravitaillement de la flotte bleue en Hellespont vient maintenant de la cité jaune de Samos; plus besoin de Athènes pour cela puisque la flotte rouge de Icarian Sea a été éliminée.

    Score: Oligarchs 23/Demos 29


  6. #16
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    T15:
    - Par prudence, Corinthe construit un hoplite dans sa capitale (C 1).
    - Delian League tente un coup vicieux par un Event qui oblige le hoplite de Laconia à aller se
    promener en Arcadia (DL 1): Sparte est sans défense.
    - Sparte réplique en dévoilant une Prepare Card qui permet au hoplite spartiate de regagner ses
    pénates (S 1).
    Puis Sparte joue l'Event Cyrus qui donc, avec l'accord des Perses, permet aux spartiates de
    s'installer à Byzantium (S 2).
    1 carte est défaussée pour entretenir le hoplite nouvellement créé, à partir de la Chalcidice (S 3).
    Le Statut DL de Propontis-Hellespont est neutalisé.
    - Athènes utilise le jeton de corruption de la Delian League en Messenia puis joue un Event qui
    permet d'y fonder une cité athénienne (A 1).
    Pour terminer, Athènes défausse une carte de sa main pour ravitailler sa flotte en Hellespont (A 2),
    même si ça ne sert plus à rien maintenant.



    C'est la fin du tour 15 donc on fait les comptes:
    Les Oligarchs ont 7 cités plus 1 Statut (Attica, Beotia) donc marquent 9 PV.
    Les Demos ont 4 cités plus 1 Status (Sicily) donc marquent 6 PV.

    Score: Oligarchs 32/Demos 35

    C'est la fin de partie donc on compte les points jaunes des provinces occupées:
    Les Oligarchs marquent 6 pts, les Demos, 5 pts.

    Score final: Oligarchs 38/Demos 40



    Victoire de Demos!!


    Un mot sur la partie:
    très, très tendue du début à la fin.
    Franchement, je croyais la partie perdue dès la 6ième manche mais je me suis accroché et j'ai bien
    fait car le score final est beaucoup plus serré que ne laissaient présager les scores
    intermédiaires. On a beaucoup aimé.

    Quelques modestes commentaires maintenant:
    déjà, par rapport à Quartermaster (QM), on n'a pas du tout eu l'impression d'un doublon.
    Le thème est complètement différent et la mécanique également.
    A QM, on sent bien l'effet conquête avec éventuellement flux et reflux.
    Ici, rien de tout ça, c'est plus guerre de position, style WWI.
    En fait, on passe son temps à chercher à creuser l'écart en VP avec le camp adverse, soit en
    cherchant à scorer soi-même, soit en empêchant l'autre de scorer, il n'y a pas de conquête à
    proprement parler.
    Le tout en essayant également de prendre l'ascendant sur le plan du positionnement stratégique.
    Sur ce plan là, d'ailleurs, le jeu semble plus riche que QM car là où à QM, seules 3 factions ont
    une seule carte de redéploiement stratégique, ici, chaque faction en a 3* dans son jeu. D'où des
    surprises stratégiques, des attaques à revers comme celle de Sparte au tour 12 qui a permis de
    débloquer la situation dans le Péloponnèse.
    Le système de jeu des Prepare Card permet aussi des tas de combinaisons mais on n'en est encore
    qu'au stade de la découverte et on est probablement passé à coté de tas de possibilités. A voir sur
    la longue durée.
    On pourra reprocher au jeu son rendu quelque peu chaotique. C'est inévitable avec ce système de
    pioche aléatoire: quand je construis ma cité à Syracuse, je ne me doute pas qu'elle sera détruite
    avant même la fin du tour mais maintenant, je sais que c'est possible et qu'il faudra mieux
    planifier cela la prochaine fois. ensuite, c'est la chance qui joue.
    Le 2 camps nous paraissent pour l'instant assez équilibrés.
    C'est notre 2ième partie et la première fut gagnée de 2 pts mais par les Oligarchs (que je jouais
    aussi).
    Jouant à 2, nous avions chacun 2 decks à gérer. Ca ne nous a pas paru plus simple que les 3 decks à
    gérer d'une partie de QM à 2. On a clairement affaire à un jeu plus difficile que QM même si le
    corpus des règles reste léger.
    La règle de ravitaillement et de construction des unités est finalement assez simple mais demande
    d'être bien intégrée pour ne pas faire d'erreurs.

    Voilà my 2 cents.

    A la prochaine pour de nouvelles aventures ... je ne sais fichtre pas où!!

    * en moyenne, Sparte en ayant 4 et DL, 2.

  7. #17
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    Un second petit CR rapide de Victory or Death.
    Je joue toujours les Oligarchs.




    T3:
    Les Oligarchs prennent une légère avance avec une cité de plus.
    Les Demos ont posé un Statut à PV en Aegean Sea mais il est rapidement neutralisé
    par la présence de la flotte corinthienne en Thracian Sea.








    T6:
    L'écart se creuse en faveur des Oligarchs qui ont un avantage encore accru en cités.
    Les Demos ont posé d'autres Statuts à PV mais ils ne sont pas encore actifs.

    Avec les spartiates, j'ai commencé à planifier une offensive directe contre la cité
    athénienne avec des Prepare Card (ce que je n'avais pas fait la dernière fois).
    Mais Athènes a aussi pas mal de Prepare Card face cachée donc je ne me fais pas trop d'illusion.




    T9:
    Contre toute attente, l'offensive spartiate (sans l'aide directe de Corinthe) vient
    à bout de la cité athénienne qui est rasée (mais non occupée).
    Le revers est très sérieux pour les Demos; vont-ils s'en remettre?

    Athènes n'a plus de cités à ce moment là et la flotte athénienne de Saronic Gulf ne
    survit que grâce au ravitaillement fourni par la cité de la Delian League de Samos.
    Avec 2 fois plus de cités oligarchs que demos, l'écart s'accroit encore.




    T12:
    Athènes a construit une cité à Argos mais ça n'a pas suffit.
    L'écart est trop grand entre les Oligarchs et Demos, ces dernières se rendent au 12e tour.



    Score final: Oligarchs 27/Demos 14

    Nette victoire des Oligarchs!!


    Une partie très différente de la précédente, les Demos n'ayant pas réussi à activer
    sérieusement leurs statuts sous la pression militaire des Oligarchs.
    La destruction de Athènes a sonné le glas de la puissance des Demos qui ne s'en sont pas remis.

    On a vraiment affaire à un jeu où il faut faire des choix en permanence.
    15 tours c'est à dire 15 actions gratuites, c'est vraiment très très peu compte tenu
    du fait qu'en règle général, avec 7 cartes en main, on a beaucoup plus d'options
    stratégiques que de possibilités de les réaliser.
    Evidemment, on peut augmenter son nombre d'actions en utilisant le Planning Step
    pour poser des Prepare Card mais c'est systématiquement au prix d'une carte
    défaussée et donc assez souvent d'une orientation stratégique perdue.
    Les choix sont ainsi particulièrement cornéliens.

    Bref, on adore, les parties sont très tendues, on planifie pour une échéance de 3
    tours mais on est presque tout le temps contrarié par les actions adverses (ce qui
    explique par exemple en partie que je n'ai pas réussi à occuper militairement la
    région vide d'Athènes ce qui semble être un comble).

    Seule interrogation encore en cours: le jeu tiendra t-il la durée au bout de 15-20
    parties sans tourner en boucle sur lui-même.
    C'est assez frappant en comparant les 2 CR qu'on a l'impression d'avoir un peu les
    mêmes placements.
    Pourtant, l'histoire fût vraiment différente.
    Bref, on verra bien sur le long terme.
    Dernière modification par rominet ; 15/12/2016 à 11h46.

  8. #18
    Date d'inscription
    janvier 1970
    Localisation
    Ivry/Seine et Lyon
    Messages
    1 187
    Intéressant le fait de devoir trancher en permanence sur les différentes options stratégiques. Contrairement à Hapsburg Eclipse, il ne se joue pas en solitaire par contre?
    Ils s'intruisent pour vaincre.

    Promotion Chef d'Escadrons Francoville

    Lectures en tout genre, sur des Etagères et des Livres
    par ici

  9. #19
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    Citation Envoyé par hogass Voir le message
    Intéressant le fait de devoir trancher en permanence sur les différentes options stratégiques. Contrairement à Hapsburg Eclipse, il ne se joue pas en solitaire par contre?

    Non, 2 joueurs minimum, l'un des sels du jeu étant de combiner des cartes placées face cachée.


    Maintenant, il faut savoir que la chance joue aussi son rôle.


    Par exemple, dans la première partie, qd je construis une cité à Syracuse au tour 6, je ne peux pas savoir que Athènes a justement la carte pour ruiner mes plans en me détruisant la cité.
    Pourtant, l'intention était judicieuse, je crois.
    En construisant Syracuse, je gagnais sur 4 tableaux en même temps (par ordre croissant d'importance):
    1) 1 PV en fin de partie
    2) 1 PV en fin de chaque phase de scoring
    3) une position stratégique évidente pour une prise à revers de la Delian League en Icarian Sea*
    4) la neutralisation d'un statut à PV des Démos.


    Et tout ça ruiné par un coup du sort.
    Je pense d'ailleurs que c'est là que j'ai perdu la partie.




    Autre exemple durant la dernière partie:
    j'ai rapidement opté pour une stratégie agressive de Sparte contre la cité athénienne en ne posant pas certains Statuts spartiates que j'aime bien (J'y suis, j'y reste, Esclavage) mais en me concentrant sur des Prepare Card en combo. C'était clairement un challenge car Athènes avait posé pas mal de Prepare Card elle aussi et beaucoup d'entre elles donnent de sacrés bonus défensifs à la cité.
    Et finalement, boum, en 2 tours, c'est passé et j'ai appris plus tard que la plupart des Prepare Card athéniennes étaient plutôt des cartes maritimes (Athènes est redoutable sur mer).
    Donc, il y a une part de chance.
    Faut y aller et si ça rate, tu feras mieux la prochaine fois** .




    * la destruction de la cité corinthienne empêchera tout retour des Oligarchs du coté de la Sicile pour le reste de la partie
    ** une partie dure 2, 3 heures en prenant son temps.
    Dernière modification par rominet ; 15/12/2016 à 20h30.

  10. #20
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    2 902
    Bonjour


    Nous quittons les bords de la mer Egée pour nous retrouver sur le plateau quelque peu désertique du Golan, 2400 plus tard.
    Nous avons ici FAB Golan 73 qui voit s'opposer les forces syriennes aux forces israéliennes durant la guerre du Kippour.
    Il s'agit d'un jeu à bloc (chaque joueur ne sait pas très bien ce qu'il a en face de lui) qui se déroule en 9 tours. Les syriens jouent d'abord, puis c'est au tour des israéliens.
    Pour cette partie, je joue les Syriens en vert.

    Malheureusement, ce CR n'ira pas au bout car suite à ma partie contre Vae de début janvier au 13eS, je me suis rendu compte que j'avais fait 3 erreurs de règles assez significatives.
    Je détaillerai en fin de CR.

    Mise en place:

    Les connaisseurs remarqueront que l'un des marqueurs "Réserve" syrien est mal placé; cela a été corrigé au moment de la phase d'exploitation du 1er tour.


    Les forces d'infanterie syriennes ont déjà franchi la Purple Line en 7 endroits différents.

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages